Critique Manga Trois Yakuzas Pour Une Otaku #4

7
Trois Yakuzas Pour Une Otaku

par Sachiko-chi le lun. 7 févr. 2022 Staff

Sakura en impose de plus en plus !

Trois yakuzas pour une otaku, c’est le genre de lecture un peu coupable, ou un peu de la honte comme on pourrait dire. Mais si, on a au moins tous une lecture comme ça, c’est le genre de titre que vous savez très cliché, très classique qui vous agacent, mais pourtant il a ce truc qui vous fait continuer, et que vous appréciez tout de même. Pour moi Trois yakuzas pour une otaku, c’est exactement ce genre de lecture, je trouve que c’est terriblement cliché et classique, mais j’adore lire chaque tome et j’attends toujours le suivant avec grande impatience. Ne me jetez pas la pierre, je suis certaine que tout le monde a une lecture comme ça !

Ce nouveau tome était très sympathique à lire, mais là il a un petit point négatif, il se lit beaucoup trop vite, j’ai tout juste mis 20 minutes ! Ça se dévore trop rapidement, et ça en est presque dommage, parce qu’on ne profite pas assez de cette lecture…
On reprend les événements là où on les avait laissé à la fin du tome précédent, le clan Amô s’était retrouvé le jour de la commémoration du décès du papa de Shûshuke, Ryusei et Leo, mais un trouble-fête s’était présenté, et a dérobé l’arme qui avait appartenu à leur papa.
On va pouvoir suivre le petit travail d’enquête où ils n’ont pour le retrouver qu’un seul indice assez minime, et qui met Shûsuke en mauvaise posture d’ailleurs. J’ai trouvé que les événements s’enchaînaient assez rapidement, et je n’ai pas vraiment eu l’impression qu’il y a eu un réel travail de fond, si quand même, parce qu’on peut voir Ryusei et Leo y mettre du leur mais il m’a manqué un petit truc. On apprend qu’ils ont 8h pour retrouver le coupable, mais c’est assez expédié, ça aurait été un peu plus long ça ne m’aurait pas dérangé. Mais c’est aussi l’occasion pour continuer de mettre en avant Sakura, celle-ci prend de plus en plus sa place au sein du clan et arrive à imposer un peu plus ses idées aussi. C’est tout de même l’instigatrice de cette enquête et de ne pas simplement d’accuser l’aîné simplement parce qu’il a un point commun avec le voleur. Même s’il est vrai qu’il n’était pas forcément dans une optique de se défendre face aux accusations, étrange comportement on peut se dire…
En revanche, ce que j’ai trouvé un peu dommage c’est que la mangaka, elle nous hype bien comme il faut à la fin du tome précédent avec l’héritier du clan Kanzaki, un clan rival. Pour en finalité, ne pas en savoir plus sur lui ou ses motivations, bien qu’il va se donner un peu en spectacle, assez classe, je dois avouer, mais ça m’a manqué un peu de développement et de cohérence avec ce qui était sorti dans le tome précédent.

Mais avec ce nouveau tome, la mangaka nous propose une deuxième partie très sympathique et plus féminine, bien qu’un peu dévergondée ! En effet, on va faire la rencontre d’un nouveau personnage : Reiko, qui vient apporter une bonne touche de féminité à ce titre un poil trop masculin.
C’est un personnage franchement dynamique et pétillant, et qui sait assumer ses responsabilités, elle est un bel exemple de femme. Elle va tenter de donner quelques tuyaux à notre héroïne, mais ce ne sont pas les meilleures idées du monde, mais la volonté de bien faire est tout de même présente. Pour moi, Sakura n’avait pas beaucoup à apprendre de plus auprès d’elle, si ce n’est apprendre à se coiffer le matin et ne pas sortir coiffée à la dynamite (lol), mais Sakura est déjà un personnage intéressant. Elle a une force de caractère intéressante, ce qui lui donne un certain charisme bien malgré elle.
Les événements de cette deuxième partie vont permettre d’en découvrir plus sur Leo puisqu’il connaît bien Reiko. On va aussi en apprendre un peu plus sur le papa des garçons, et prouver encore une fois que Sakura est une jeune fille forte en apparence, malgré le danger, elle sait rester digne. Je l’aime beaucoup finalement cette petite. Mais surtout, notre héroïne et Leo vont avoir l’occasion de se rapprocher, et j’ai trouvé que c’était cool à lire, j’ai beaucoup aimé !

Par contre, la fin de cette deuxième partie m’a un petit peu dérangé dans la façon de parler de Leo, sa manière de traiter la femme au sein du clan ne m’a pas beaucoup plu et m’a un peu fait hérisser le poil. Leo est celui que je préfère, mais il n’y a pas besoin de sortir de telles phrases pour se faire respecter… Heureusement que ça ne s’étend pas à tout le tome et que c’est rapidement passé… Par contre les bonus à la fin sont très sympathiques et sont vraiment drôles, et c’est une manière de confirmer le rapprochement entre Leo et Sakura ! J'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite !

En bref

Un nouveau tome très sympathique à lire qui met toujours bien en avant le personnage de Sakura que j'apprécie de plus en plus. On termine la petite enquête, mais elle ne permet pas d'approfondir correctement le personnage du clan Kanzaki, c'est dommage... Par contre la deuxième partie, en dévoile un peu plus sur Leo et son papa, et permet à lui et Sakura de se rapprocher, vite la suite !

7
Trois Yakuzas Pour Une Otaku
Positif

Des dessins toujours aussi sympathiques

Des personnages attachants

Sakura qui est de plus en plus forte et qui s'impose un peu plus

Développement sur Leo et sa famille

Leo et Sakura qui se rapprochent dans ce tome

Les bonus de fin très drôles

Negatif

Des événements expédiés rapidement

L'héritier du clan Kanzaki qui n'apporte pas grand chose finalement

Des propos bof-bof à la fin du tome

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (339)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire