Critique Manga Pretty Guardian Sailor Moon #8

7
Pretty Guardian Sailor Moon

par Tampopo24 le mar. 25 janv. 2022 Staff

Trouver son prince bis

Naoko Takeuchi a vraiment écrit ici un arc plein de charme avec un petit côté old school mixé à de la modernité qui a achevé de me convaincre et qui m'a fait tourner les pages de plus en plus vite. J'ai adoré ce mélange de légendes arthuriennes, de contes de fées à l'européenne et de récit de nos peurs les plus profondes.

J'ai été charmée par la liberté de ton de cet arc mettant si bien en avant les sailors, Chibi Moon et Tuxedo, mais j'aurais aimé encore plu. Les sailors ont si souvent été mises de côté avant que c'était bénéfique, même avec les petites histoires anecdotiques bonus en fin de tome. Pareil pour Chibi Moon, c'est superbe de voir la nouvelle génération propulsée sur le devant de la scène avec elle et j'ai aimé que l'autrice lui offre même une jolie petite romance hors du temps et des conventions. Cette réinterprétation du merveilleux est plein de charme. 

L'antagoniste est aussi intéressante avec son côté revisite de Maléfique dans la Belle au bois dormant. J'ai trouvé ça original de le trouver pour l'époque dans un titre japonais, on voit l'attachement des Japonais à notre folklore. Je regrette cependant que, contrairement à l'oeuvre originelle, il n'y ait pas eu une critique sous-jacente du pays en face. A vouloir être trop manichéen avec d'un côté les gentils et de l'autre les méchants, la série perd en profondeur.

D'ailleurs, je ressors un peu frustrée de cet arc si riche en thématiques et décors. Alors que c'est peut-être l'un de mes préférés de la série, je l'ai trouvé sous-exploité et la vitesse de narration de l'autrice, présente depuis le début, s'est vraiment fait ressentir puissance dix ici tant j'appréciais ce que je lisais et tant j'avais envie que ce soit plus poussé, notamment du côté de la métaphore de Mamoru réceptacle des misères qu'on fait subir à notre planète. J'aurais aussi aimé qu'on pousse l'histoire de ce royaume alter-ego sombre du Royaume de la Lune de Serenity qui vit si mal sa vie dans l'ombre. C'était plein d'idées qui méritaient encore plus, mais l'autrice a préféré faire de longs chapitres plein de combats à la place plutôt que de creuser son histoire.

Ainsi, j'ai beaucoup aimé ce tome avec lequel je n'ai vraiment pas eu le temps de m'ennuyer. Il y a plein de très beaux moments sous le trait toujours aussi fin et poétique de l'autrice, qui est plein d'arabesque cette fois, ça le rend fort romantique. Les combats sont également prenants et quel bonheur d'y retrouver l'ensemble des sailors ! On sent tout de même que la fin est proche, puisqu'on assiste à leur dernière évolution. Cela permet de voir à quel point nos héroïnes ont grandi et sont devenues plus sûres d'elles à l'image de leurs nouveaux statuts respectifs et ça marche pour chacune d'entre elles, ce qui est chouette ici. 

En bref

Clairement, Sailor Moon est surtout une série conçue pour un jeune public dans sa forme, qui peut frustrer le lecteur adulte désireux de plus de développement. Mais elle sait encore et toujours charmer son lectorat adulte, nostalgique en partie de la série télé, grâce à un trait encore plus doux ici et surtout une belle évolution de ses héroïnes tenant compte de l'évolution également de son lectorat. Il reste désormais un dernier arc à découvrir, j'ai à la fois hâte et pas du tout, car ça voudra dire qu'il faut leur dire au revoir... PS : C'est un peu frustrant à nouveau d'avoir un tome qui s'arrête bien avant pour laisser la place à 4 histoires bonus...

7
Pretty Guardian Sailor Moon
Positif

Un tome complétant parfaitement le précédent

Un arc que j'adore pour son romantisme et ses héroïnes de plus en plus fortes

Le retour des anciennes sailors

Le parallèle entre le destin de Mamoru et de la Terre

Le charme d'Helios

Le tournant sombre et critique envers le peuple de la Lune

Un dessin de plus en plus doux et poétique

Negatif

Une narration un peu trop rapide et frustrante

Des enchaînements prévisibles

Déjà bientôt la fin

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (796)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire