8
Bâtard

par MassLunar le dim. 26 sept. 2021 Staff

L'accident

La confrontation père/fils dans Bâtard franchit une nouvelle étape dans ce troisième volume par le biais de la vérité d'une part et par la confrontation avec une autre psychopathe d'autre part.

Mine de rien, nous nous rapprochons de la fin. Plus que deux volumes avant l'issue finale de cette relation père/fils des plus tendue. Le webtoon de Carnby Kim ( sweet home) et Youngchan Hwang continue d'entretenir une bonne efficacité sans trop égarer son lecteur dans diverses intrigues secondaires. Les auteurs ont su instaurer un bon noyau de personnages dont on suit leur évolution et l'un d'eux a d'ailleurs droit à un traitement radical , à savoir Jae-Hyok le voyou, gosse de riche, victime d'un terrible accident...

Jae-Hyok est sans nul doute l'un des personnages les plus intéressants de cette série. Gosse de riche, chef d'une bande de brute, c'est d'abord un salaud qui décide de prendre discrètement sous son aile notre héros avant de le trahir et de l'humilier. Un personnage complexe qui subit un coup du sort dévoilant par la même occasion les raisons de son comportement de loubard.

Il semble que le harcèlement scolaire soit l'un des thèmes majeurs du scénariste Carnby KIM, thème que nous retrouvons dans son autre Sweet Home ( du moins dans son adaptation Netflix, le webtoon n'ayant pas encore été adapté en version papier en France) et il est intéressant de découvrir les mécanismes de cet harcèlement dans une société dans laquelle la réputation et le travail peuvent outrepasser certaines valeurs humaines.

Plus qu'un thriller, Bâtard apporte aussi  un regard aiguisé et tranchant sur cette société de la réussite qui favorise aussi le rabaissement. Jae-Hyok, celui qui méprise les faibles, se retrouve cantonné à en devenir un, Gyeon, issue d'un milieu pauvre, fait cependant preuve d'une volonté de fer et d'une belle humanité tandis que Jin est confronté à un tueur en série de père qui joue remarquablement avec les apparences du haut de son trône de PDG. 

Mais la série demeure un thriller implacable.

Alors que Jin finit par (re)trouver un certain allié, son père , quand à lui, utilise la folie meurtrière de Su-Hyeon pour tendre un piège à sa progéniture. Ce volume 3 nous entraîne dans une confrontation efficace avec toujours une bonne maîtrise du suspense de la part de ses auteurs mais qui manque peut-être d'un peu de force et d'ingéniosité.

Il faut bien avouer que la caissière-tueuse n'a pas le même charisme que le mauvais père. Impulsive, son sort est scellé par un Jin maître de lui et on ne peut que se demander si l'intervention de ce personnage est vraiment utile à la série bien que cette tueuse contribue à resserrer l'étau autour du tueur majeur de l'histoire.

Malgré son issue un peu faible et un personnage de tueuse sous-exploitée, cette confrontation a le mérite de faire évoluer le rapprochement entre Jin et Gyeon. Nous pouvons remercier l'auteur de ne pas faire durer superficiellement la romance. Malgré son intrigue des plus sinistres, Bâtard nous prend aussi par les sentiments ce qui en fait un titre parfois plus lumineux qu'il n'y parait.

Ce volume 3 fait subitement évoluer certains personnages, affine les relations mais on ne peut qu'espérer que les deux derniers volumes soient pleinement centrés sur la confrontation finale entre le père et le fils car si Bâtard demeure toujours aussi prenant, force est de reconnaître que son intrigue s'égare légèrement dans des trames au final sous-exploités.

En bref

Un volume 3 toujours aussi efficace qui a le mérite de bouleverser la destinée de l'un des meilleurs personnages de la série. Cependant, malgré sa force, ce volume 3 sous-exploite le personnage de Su-Hyeon , finalement plus fade que le tueur principal de la série. Toujours est-il que la série va rentrer dans son arc final dont on espère une belle intensité.

8
Bâtard
Positif

L'évolution (brute) de Jae-Hyok, l'un des meilleurs personnages du titre.

Toujours un suspense bien affirmé

L'évolution de la relation entre Jin et Gyeon qui apporte un peu de coeur dans toute cette noirceur

Negatif

Au final, le personnage de la tueuse plutôt sous-exploitée ce qui affaiblit un peu l'intrigue...

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (257)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire