6
Awa koi

par Sachiko-chi le dim. 22 août 2021 Staff

Echanger un baiser, signifie-t-il être en couple avec l'autre ?

Un tome qui fait plaisir à lire après les événements des tomes précédents ! Et bien entendu, on va juste s'arrêter sur cette couverture dont les couleurs sont vraiment magnifiques, grande fan de ce travail !
En effet, notre protagoniste masculin Kentaro était sujet à des pertes de mémoire, mais en se rapprochant de Yuka, il développe des sentiments pour elle, et bien malgré lui, avec son amnésie, il la blesse.

Mais le titre ne s'arrête pas là, sinon ce ne serai pas intéressant ! Kentaro est ici le plus intéressant des deux, il va en effet faire un gros travail sur lui, et il veut à tout prix se débarrasser de son problème de mémoire qui blesse la personne qu'il aime. Il va venir traiter le mal à la racine, et il décide de revoir son ex-petite amie et ancien meilleur ami pour poser son point de vu et leur expliquer la situation. C'est une confrontation assez mignonne et agréable à découvrir, j'ai vraiment apprécié les réactions de chacun, leur écoute et leur compréhension. Malgré le mal qui a été fait des deux côtés, ils ont tous les trois reconnus leurs torts et les assument complètement pour sûrement mieux repartir. Ou du moins, surtout pour Kentaro, pour partir sur de nouvelles et bonnes bases, parce que c'est vrai qu'il y a toujours cette petite appréhension comme le ressent Yuka, où on se demande s'il a perdu la mémoire ou s'il se souvient de tout.
Pour cette dernière pas de grand bouleversement dans ce troisième tome, mais au moins elle me semble traitée comme une personne normale, et pas comme un être qui vaut moins que rien comme on a pu le voir dans les précédents. C'est peut-être un détail, mais ce genre de traitement, je trouve ça ignoble et révoltant !

Avec tout cela, la mangaka nous a développé un troisième tome assez classique, en effet, on a droit aux événements les plus clichés que l'on peut retrouver dans une romance lycéenne. La veille de Noël assez prévisible, la Saint-Valentin qui est la fête la plus reprise, même si je dois avouer qu'elle a un petit détail original. Ou encore, nous avons droit au traditionnel premier rendez-vous des nos deux nouveaux amoureux, là aussi c'est assez classique, même si Yuka m'a donné envie de la secouer, il y a des choses plus dramatiques que ça... Mais je vous laisse découvrir la raison qui me pousse à ne pas être tendre avec elle ici, elle a sûrement besoin d'être un peu secouée, bien qu'au début elle pose quelques questions intéressantes et qui peuvent porter à réflexion même chez nous.

Par contre je suis curieuse de la relation presque dérangeante de Hana, j'espère que l'on pourra en savoir plus dans les prochains. On la retrouve en compagnie de notre protagoniste féminine et leur recherche de cadeaux pour la Saint-Valentin, et je trouve que c'est un personnage qui m'intrigue. Encore plus quand je vois la relation qu'elle entretient avec cette personne, j'espère que cette histoire ne sera pas mise de côté...
Malgré cela je passe tout de même un bon moment en compagnie des personnages, et la fin de ce tome ne semble profiler rien de bon pour nos protagonistes, et surtout pour Kentaro...

En bref

Un troisième tome qui m'a bien plu de découvrir, avec des personnages attachants dont Kentaro qui a fait un gros travail sur lui et son amnésie. Mais ce tome est assez bien rythmé, au travers de nombreux événements classique des romances, comme la traditionnelle Saint-Valentin. J'apprécie tout le côté mignon du titre, et de voir nos personnages s'ouvrir l'un à l'autre.

6
Awa koi
Positif

Des dessins sympathiques

Des personnages très agréables

Une romance toute mignonne entre nos protagonistes

Une belle évolution dans le personnage de Kentaro

Hana et sa relation intrigante

Negatif

Le personnage de Yuka trop naïve, et voire un poil agaçante

Romance lycéenne classique dans son développement

Événements traditionnels pour un shojo du genre

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (220)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire