8
Brigade d'Outre-Tombe

par MassLunar le jeu. 8 avril 2021 Staff

Stranger ghosts ?

Brigade d'Outre-Tombe est le dernier bébé des éditions H2T , une maison d'édition qui se focalise sur du global manga et de la création originale. Ils ont édités des auteurs et autrices d'origines diverses telles que l'italien Salvatore Nives pour Flare Zero, la française Zelihan pour Wandering souls et bien sûr quelques auteurs japonais qui signent des œuvres exclusifs pour  H2T et le public français. C'est le cas notamment de leur nouveau titre paru ce mercredi 7 avril , Brigade d'outre-tome et écrit et dessiné par Tetsuya Machida. 

Honnêtement, j'ai envie de donner un petit coup de coeur à cette série qui est (malheureusement) prévue en trois tomes seulement. Je pense que les éditions H2T privilégient d'ailleurs les courtes séries, c'est leur choix éditorial et, en quelque part, c'est une bonne idée. Cela peut aussi permettre à une série de garder une certaine qualité sans tomber dans la lourdeur de la longueur. Toujours est-il que c'est un petit peu d'hommage pour Brigade d'outre-tombe tellement ce titre possède un véritable capital sympathique dès ce premier volume. 

Avec cette série fantastique, nous suivons les aventures d'un groupe d'enfants qui se lance sur la trace de fantômes. En effet, l'un d'eux, Adam, qui a survécu à un terrible accident de la circulation possède depuis une véritable sensibilité parapsychique qui lui permet de voir ou tout du moins deviner la présence de certains esprits égarés. Ces enquêtes, à hauteur de jeux d'enfants, prennent une tournure plus sérieuse avec l'arrivée de Rei, une élève talentueuse et sportive qui est aussi une sacrée médium. 

Avec Brigade d'Outre-Tombe, il y a une ambiance très Stranger things , juste par rapport à ce groupe d'enfants âgés d'une douzaine d'année qui se confronte à des phénomènes paranormaux. La comparaison s'arrête-là car nous restons dans un cadre japonais avec des apparitions parfois rattaché au folklore japonais comme le sinistre moine. C'est un titre qui est très prenant et dont l'intrigue est assez bien construite puisque l'auteur met bien en valeur ses personnages. Ils se révèlent tous attachant entre Adam et sa chapka, le sympathique Big Daddy, le timide Data, l'espiègle et un peu roublard Tiger ou encore l'énigmatique Rei qui apporte la touche Eleven de la bande. Un groupe d'amis assez soudés et dont les personnalités ou le passé sont assez étoffés. On peut en relever un exemple avec le personnage de Tiger et sa passion hérité de sa mère pour les jeux rétro. 

Les personnages sont attachants pour une intrigue qui est traitée avec subtilité. Plutôt que d'étaler une avalanche de frissons avec un enchainements de phénomènes paranormaux, ce manga préfère privilégier les personnalités des personnages ainsi que leurs rapports face à ce monde. Il y a un côté slice of life avec le reflet de leur quotidiens au collège.  Nous pouvons peut-être regretter qu'il n 'y ait pas assez de manifestations spirituelles dans ce premier volume, histoire de s'effrayer plus,  mais ces appariations, bien que peu nombreuses, n'en demeurent pas moins marquantes et réfléchies.

Au passage, ce titre reste un seinen, à conseiller, au moins, aux jeunes adultes. La mort est un sujet bien présent et malgré le fait que les héros soient des enfants, ce titre est  porté par des thèmes sérieux comme le deuil, la solitude, ou encore  le traumatisme physique. Mais, ce n'est pas non plus un titre sombre à souhait. Nous sommes dans une petite ambiance mystérieuse emmené par des jeunes collégiens aux caractères bien trempés et dont on se prend d'empathie pour leur esprit de cohésion. C'est un manga qui peut ravir un large public de ce côté-là parce qu'il ne s'enfonce ni dans le pathos, ni dans l'horreur pure. 

Cette jeunesse vaillante est bien reflété par le dessin de Tetsuya Machida qui semble assez influencé par le travail de Naoki Urasawa et , plus spécialement, au niveau du dessin juvénile ainsi que dans le portrait de certains adultes attachants comme le pauvre concierge dont la loge sert de QG à la petite bande. Il y a vraiment autour de l'enfance et l'amitié entre la jeunesse et certains adultes qui rappellent le travail d'Urasawa sur du 20th century boys ou plus récemment l'excellent Asadora. C'est un dessin doté d'une certaine finesse, gentiment expressif avec un petit style épuré qui colle vraiment à cette ambiance mêlant sérieux et insouciance. 

En bref

Sans être une pâle copie de Stranger things bien que l'influence soit palpable, ce premier volume de Brigade d'Outre-Tombe annonce une courte série fantastique très prometteuse. Emmené par un groupe d'enfants soudés et attachants, ce manga explore aussi bien une trame fantastique subtile et réfléchie que le quotidien de jeunes héros insouciants et bienveillants parfois hantés par leurs propres fantômes. Un bon départ et un bon petit coup de coeur pour le début de ce global manga signé Tetsuya Machida et édité par les joyeux découvreurs qui composent H2T.

8
Brigade d'Outre-Tombe
Positif

Une intrigue fantastique subtile et sans excès mêlé à du slice of life emmené par des enfants attachants

Une ambiance qui rappelle avec joie Stranger Things mais dans un cadre plus porté sur le folklore et le cadre japonais ( forcément !)

Les apparitions fantastiques avec la figure du prêtre

Le dessin épuré et agréable de Tetsuya Machida

Negatif

Un fantastique un peu timide dans ce ce premier tome

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (184)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire