9
Berserk

par Tampopo24 le mer. 15 avril 2020 Staff

Mystères et nouveaux horizons

On redémarre un nouvel arc ici, il s'agit donc dans ce tome de poser les nouvelles bases, les nouvelles forces, les nouveaux enjeux et les nouveaux personnages qui seront à l'honneur. Pour ne pas changer, la réussite est au rendez-vous dans cette saga décidément hors-norme.

Guts et sa bande sont toujours en chemin vers leur utopie : Elf Helm. Ils ont cependant dû ralentir un peu leur périple, le temps que notre héros se remette de ses graves blessures. Cela soude encore un peu plus leurs liens, en particulier ceux entre Guts et Schierke qui noue une relation toute attendrissante. Cependant, il ne faut pas se relâcher, très vite de nouveaux dangers pointes le bout de leur nez. Tout d'abord en la rencontre avec un mystérieux enfant, très jeune, auquel Casca va de suite s'attacher, lui rappelant l'enfant qu'elle a perdu. D'ailleurs il ressemble furieusement à ce qu'à quoi aurait pu ressembler un hypothétique fils d'elle et Guts, c'est troublant. Et dès qu'il débarque, se produit un drôle d'incident avec des créatures contrôlées par un "sorcier/gourou" (je ne sais pas si c'est le bon terme) Kushian. Cet incident marque à la fois l'ajout des Kushians à la liste des ennemis que le groupe devra affronter, c'est sûr, et la nouvelle lutte plus intime à laquelle Guts va devoir se livrer : tout faire pour résister au Berserker de son armure. C'est à nouveau une terrible plongée au coeur de sa noirceur intérieure mais à la fois un très bon combat de sa part et une belle rencontre avec Schierke qui l'aide à s'en sortir à nouveau. Sans parler du mystérieux esprit de lumière qui intervient... Je frétille devant toutes ces nouveautés !

Puis leur voyage reprend et dans le dernier tiers, nous découvrons une nouvelle cité, une ville portuaire qui se prépare à la guerre. L'occasion pour reparler de géopolitique, ce qui est nécessaire, parce que ça fait partie du paysage de la saga. Serpico est alors le héraut qui présente chaque force en présence. Petite séquence émotion quand on reparle de l'ancienne troupe du Faucon. Mais surtout la découverte d'un ville sous la nouvelle patte graphique de Miura est sublime pour les yeux. Ce rendu des pierres et du bois m'a émerveillée. Pour cela, on suit malheureusement la petite sorcière, perdue au milieu de tous ces gens qui semblent la rejeter alors que déjà elle a du mal à faire son deuil de Flora et qu'en plus elle est loin de sa forêt. Elle fait alors une rencontre importante et oriente également l'histoire dans une nouvelle direction où l'on s'interroge finalement sur qui est vraiment un ennemi et qui est à sauver.

En bref

L'histoire se recomplexifie à nouveau petit à petit l'air de rien, au milieu de présages peut-être annonciateur du pire comme du meilleur, pendant que les héros se reconstruisent au contact les uns des autres. Quel maestro ce Miura !

9
Berserk
Positif

Recomplexification de l'histoire

Miura pause de nouvelles bases

De nouveaux ennemis

Un nouveau mystère

La suite du voyage de Guts & Co.

Le nouveau coup de crayon du mangaka dans un espace urbain

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (525)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire