• Critique Agrippa T.1 par

    Les éditions Glénat réédite la jeunesse de Picsou en 2 tomes, dans une intégrale de Don Rosa en 7 volumes. Ce dernier est connu par les fans des canards de Disney ou des Picsou Magazine des années 90, tant ses histoires ont conquis à la fois un nouveau public, ou les amateurs de Carl Barks.

    D’ailleurs cette édition correspond parfaitement à ce qui se fait déjà pour les intégrales de Carl Barks, « La dynastie de Donald Duck ». Soit une couverture souple, cartonné, mais fragile : attention aux chocs pour les conservateurs, seul défaut avec son prix de 29,50 euros de cette formidable collection ! Mais, on peut noter que la couverture a changé : l’encadré diffère, l’image de Picsou trouvant sa première pépite le prouve, et nous rappelle les tableaux souvenirs dans son antre. De plus, un début de tranche se remarque avec des pièces en fond dessinant sur leurs faces des visages de Picsou à travers ses différentes vies, et certainement au premier plan une image connue de ce dernier avec son argent. Petit détail de finition, un marque-page en tissu et un poster de la généalogie des Picsou.
    Le contenu peut-il en valoir la chandelle pour ceux qui connaisse déjà l’histoire ? Et bien oui, car les bonus ponctuant chaque récit vaut son pesant de pépites d’or, moi-même ayant eu la version précédente de Picsou magazine, on en apprend énormément, et de façon ludique ; du style, retrouver les D.U.C.K., signatures cachées d’hommage de don Rosa pour Carl Barks, disséminées un peu partout dans les décors ou les objets de ce premier volume. On a également des petits récits de conclusion après chacun des 12 chapitres, qui indique d’où vient cette idée, ou des détails dans les dessins pouvant nous échapper. Egalement en introduction, toutes les parutions détaillées du Danemark, en Amérique ou en France : les titres et dates originaux à l’étranger.
    Pour les débutants, sachez que ce pavé de plus de 200 pages a été récompensé d’un Will Eisner Award de la meilleure histoire à lire aux Etats-Unis. On lit Picsou dans sa jeunesse pour en savoir plus sur ce personnage phare de Disney, ou pour comprendre comment il est devenu riche à travers ses très variées aventures… adulte, on sourit à se replonger dans un univers oublié de notre enfance et surtout on voit le côté pingre se construire au fil des récits ancrés dans la réalité ( La ruée vers l’or, le Mississippi du 19ème siècle, l’Afrique d’antan…) aidés de dessins plus détaillés que ses prédécesseurs, mais aussi bien conçu dans la narration.

    Le volume 2 comprendra aussi des chapitres de son jeune âge, mais pouvant être lu à part et vu comme une prolongation de certains chapitres, pour dire que s’il n’en faut acheter qu’un Picsou, ce volume suffit à lui-même grâce à sa richesse de son contenu, à vous de le garder dans votre coffre-fort.

    9

    Auray - 11 décembre 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Agrippa T.1 ?
Ecrire une critique