• Critique Beyblade Metal Fusion/Masters/Fury T.1 par

    Véritable phénomène dans les cours de récré, les toupies Beyblade reviennent en manga (après la série parue chez Panini) chez Kazé dans la collection Kids avec l’adaptation de la quatrième série animée, Beyblade Metal Fusion (en cours de diffusion sur Gulli). Toujours en cours au Japon avec 7 volumes parus à ce jour, Beyblade Metal Fusion nous fait suivre les aventures de Gingka, blader de talent qui doit lutter contre la terrible organisation de la nébuleuse noire…

    Kenta adore jouer avec ses copains aux beyblade, des toupies que l’on fait s’affronter dans des stadium. Le perdant est celui dont la toupie s’arrête de tourner ou est expulsée du stadium. Alors qu’il s’amuse tranquillement avec ses amis, Kenta est importuné par la bande des chasseurs de tête et leur chef, Kyoya. Il doit son salut à l’intervention de Gingka, jeune blader de talent qui, équipé de Pegasus, va ridiculiser les hommes de Kyoya…

    Deux enseignements sont à tirer de ce premier volume de Beyblade Metal Fusion. Le premier, c’est que le titre est à fortement déconseiller au plus de 10 ans (disons qu’à l’entrée au collège, le titre peut paraitre très gamin). Le second point est qu’il ne va pas falloir s’attendre à un graphisme de qualité. En effet, le style de Takafumi Adachi est très simple et fait parfois très amateur. Si l’on omet donc le graphisme, franchement moyen, le scénario de Beyblade est assez rudimentaire : des gentils, des méchants, des toupies exceptionnelles, dont une gentille qui peut détruire une très méchante. Et voilà. Le reste, ce sont, pour l’instant, des affrontements assez fades, puisqu’avec un graphisme aussi approximatif, difficile de faire ressentir au lecteur la vitesse de rotation des dites toupies. On suit donc sans la moindre passion les combats, qui se finissent sans éclats… A noter une carte collector dans ce volume et une publication mensuelle. Pour les fans, Kazé en a profité pour faire un petit tour d’horizon des produits dérivés disponibles, que ce soient donc les toupies, les jeux vidéo ou la version animée.

    Titre à destination des plus jeunes, Beyblade Metal Fusion est une série pauvre en qualité, que ce soit graphiquement ou dans le déroulement de l’histoire. Les fans pourraient apprécier, les autres peuvent passer leur chemin…

    3

    ivan isaak - 26 avril 2011

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Beyblade Metal Fusion/Masters/Fury T.1 ?
Ecrire une critique