• Critique Team Medical Dragon T.1 par

    Vous êtes en manque de séries médicales comme Urgences et Greys Anatomy, vous cherchez le même univers en manga, jetez-vous sur Team Mediacal Dragon ! Alors que je n'attendais vraiment rien de ce titre, j'ai été agréablement surprise par son ton, son sens du rythme et ses messages, je le recommande donc chaleureusement aux amateurs du genre !

    C'est à un duo d'auteurs que nous devons TMD : Akira Nagai, que je ne connaissais pas, et surtout Taro Nogizaka, que j'ai beaucoup aimé dans La Tour Fantôme et moins dans Le 3e Gédéons. Ensemble, ils se sont alliés pour bâtir un seinen classique mais solide fonctionnant comme une diatribe contre le système médical et surtout hospitalier japonais, un régal !

    Ryutaro Asada est un chirurgien de génie ayant travaillé dans les conditions les plus difficiles : ancien chef d’une équipe médicale faisant partie d’une ONG, il est habitué à opérer, malgré le manque d’équipements et de médicaments, dans des régions du monde ravagées par des conflits armés. Cette expérience lui a permis d’acquérir une habileté chirurgicale hors du commun qui lui permet de réussir des opérations que peu de ses confrères auraient tentées. De retour au Japon, alors qu’il mène une vie paisible, il reçoit la visite d’Akira Kato, une jeune chirurgienne qui rêve d’être promue professeure en réalisant une opération du coeur extrêmement difficile : l'opération Batista. Selon Akira, seule une équipe dirigée par Ryutaro serait capable de réussir une telle prouesse. Malgré leurs idées divergentes sur la médecine, elle arrive à convaincre Ryutaro de rejoindre son projet en lui promettant de pouvoir choisir sa propre équipe. L’arrivée de Ryutaro va bouleverser l’hôpital universitaire très conservateur où les luttes de pouvoir sont incessantes et où le premier souci des docteurs n’est que de protéger leur carrière.

    Dans un habillage terriblement efficace : narration dynamique, héros charismatique, cas percutants, le titre propose une remise en cause de la façon dont fonctionnent les hôpitaux au Japon. Le héros est un médecin qui semble avoir fui ce milieu vérolé par les ambitions des uns et des autres où l'on préfère réaliser une opération comme dans les manuels quitte à tuer le patient, ou bien où on envoie dans un autre hôpital les patients critiques afin de ne pas faire baisser ses chiffres, ou encore où on renvoie des patients mourants chez eux pour la même raison. Détestable ! A chaque chapitre, nous découvrons un nouveau cas qui est là pour éclairer les failles du système à tous les niveaux. Glaçant !

    Heureusement, les auteurs ne se contentent pas de faire un inventaire qui serait assez glaçant, ils mettent aussi en scène un médecin qui va donner un bon coup de pied dans la fourmilière et qui donc propose un espoir face à ce triste bilan. Sans ça, la lecture ne serait pas supportable. Ici, le héros Ryutaro Asada, se pose en véritable tornade qui va tout emporter sur son passage. Il est fort, charismatique, anticonformiste et terriblement doué dans son domaine. Pour autant, il n'est pas imbu de lui-même et sait repérer les gens de talents et qui partagent ou peuvent partager ses convictions. Ainsi, c'est passionnant de le voir petit à petit réunir l'équipe dont il aura besoin pour l'opération demandée par Akira. On découvre grâce à lui plusieurs personnages à fort potentiel, du jeune interne falot qui doute beaucoup et qui ressemble à beaucoup des héros futurs de Taro Nogizaka, à l'infirmière sûre d'elle dans son boulot et dans l'intimité, en passant par le médecin cardiologue tout feu tout flamme, ou l'adjointe du professeur, une femme de poigne qui sait ce qu'elle veut. L'association risque de se révéler explosive.

    Du côté médical, nous avons droit à plusieurs cas variés. On voit la vie dans l'hôpital : visite, admission, opérations, rendez-vous des commerciaux, attente dans les salles de repos, discussions dans les couloirs et bureaux, et surtout jeux de pouvoir pour se faire bien voir et gravir les échelons. C'est édifiant et très immersif. On évoque des cas sérieux avec des termes médicaux précis et les auteurs explicitent simplement les procédures et les maux dont souffrent les patients, sans que cela soit indigeste. Cependant, le côté très excessif du héros peut parfois faire douter du réalisme de certaines scènes et ça c'est dommage. Certes cela profite à la mise en scène dramatique du titre mais ça joue aussi sur sa crédibilité et pas dans le bon sens...

    Taro Nogizaka, le dessinateur, propose ici son travail le plus ancien paru en France. En effet, La Tour Fantôme et Le 3e Gédéons qui m'avaient tant séduite graphiquement sont postérieurs. Pour autant, il a déjà un coup de crayon sûr. Les personnages ont des designs variés, ils sont très expressifs et on ressent toute la force et le charisme du héros lors de ses interventions. Les décors sont soignés et précis. Mais l'ensemble ne m'a pas fait forte impression comme dans ses autres titres. Je le trouve plus consensuel et moins marquant ici. Quant aux couvertures, il faut l'avouer, elles sont assez repoussantes dans le genre avec l'illustration en petit par rapport au logo surdimensionné du titre et au résumé dont on se demande ce qu'il vient faire là... S'ils avaient voulu tuer le titre, ils n'auraient pu mieux faire.

    7

    Tampopo24 - 21 mai 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Team Medical Dragon T.1 ?
Ecrire une critique