• Critique Tempête de cristal T.1 par

    Tout comme avec Soupinou dont je vous parlerai demain, Tempête de cristal fait partie de la nouvelle vague de licences courtes publiées par Komikku depuis la remise en marche de leur label. Amatrice de shojo d'aventure et de beaux dessins, je me suis laissé convaincre dès l'annonce de ce titre, même si en 3 tomes, j'ai peur que l'histoire ne soit un peu bâclée...

    Avec Tempête de cristal, je découvre une jeune autrice publiée pour la seconde fois en France : Aki Aoi à qui l'on doit déjà le yaoi Under the blue sky chez Taifu. Celle-ci se place graphiquement dans la droite ligne d'autrices plus chevronnées publiées dans le Gekkan Princess d'où le titre est issu. On se retrouve ainsi avec un dessin très fin qui se place sur des cases aux décors épurés et à la narration sobre mais éclatée où la noirceur des pages n'est pas forcément là pour raconter un souvenir ou un rêve comme bien souvent, ce qui peut perturber le lecteur habitué à d'autres codes.

    L'histoire, elle, est telle nombre de shojo d'aventure mais le fait que la série ne fasse que 3 tomes pousse la narratrice à aller vite, trop vite. On découvre ainsi brièvement à travers les yeux de notre jeune héroïne, sculptrice de cristal, un drôle d'univers où des tempêtes de sables cristallins peuvent subitement frapper à tout moment et recouvrir village et habitants qui se retrouvent piégés dans le cristal. Des chasseurs sont sans cesse sur les routes pour trouver ces cristaux dont on fait commerce pour des pièces d'art et d'artisanat. En secret, ils luttent également contre une association de malfaiteurs qui fait du marché noir avec ces cristaux.

    Tout va très vite dans ce premier tome. On n'a pas le temps de se poser pour admirer un paysage, faire connaissance avec un personnage ou apprécier les liens qui vont se tisser lors des rencontres faites. C'est déstabilisant. Ça donne l'impression de survoler le sujet et c'est fort dommage parce que le monde mis en scène par l'autrice est très intriguant avec tous ses mystères. L'héroïne est rapidement pris par le drame de ces tempêtes de sable. Elle va rencontrer un mystérieux jeune homme qui va s'attacher à elle et l'aider dans sa quête de vérité. Ensemble, ils vont rejoindre une troupe de chasseurs et partir à l'aventure avec eux, cherchant des réponses à leurs questions. Mais dans ce premier tome aucune réponse n'est livrée, seulement de plus en plus de questions au fil des pages et c'est un peu frustrant.

    Je ne suis pas parvenue à m'attacher au moindre personnage, un comble pour moi dans un shojo manga où d'habitude c'est la force. Ici tout va tellement vite qu'aucun élément nécessaire à cet attachement n'a été posé correctement pour moi. Je comprends la détresse de l'héroïne mais ne la ressent. Je comprends son besoin de réponse et le partage mais ça ne m'embarque pas. Tout comme la narration et les dessins, mon sentiment est assez froid.

    6

    Tampopo24 - 09 février 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tempête de cristal T.1 ?
Ecrire une critique