• Critique Tant que nous serons ensemble T.3 par

    Ce troisième tome est vraiment le pendant du précédent. Je pourrais reprendre presque point par point ce que j'ai dit sur le précédent pour lui également. La seule différence étant que cette fois Kei est dans le monde du travail, tandis qu'Akira est à la fac. Cependant encore une fois, j'ai trouvé ça beau mais très lisse.

    Encore une fois, on ne voit presque que Kei et ce n'est pas le personnage le plus charismatique de l'histoire du manga... Il est très apathique et ça ne s'est pas arrangé en grandissant. Alors oui, on ressent bien son malaise sous-jacent mais il a quand même bien du mal à l'exprimer. Non, ça ne va pas au boulot où il est traité comme un moins que rien. Non, ça ne va pas à la maison depuis que sa soeur est partie. Et non, ça ne va pas dans sa vie perso vu qu'il n'en a pas...

    La seule force de l'autrice ici, c'est de remettre sur le devant de la scène le personnage de la mère, qui est juste une horreur, une mère abusive en puissance qui fait froid dans le dos. Tout est insidieux mais elle sait appuyer là où ça fait mal et quand elle revient elle envoie tout bouler. C'est elle qui va pousser Kei à sortir de cette situation de status quo sans le vouloir et qui va le pousser à agir, ce qu'on attendait depuis un moment.

    Pour cela, Kei peut heureusement compter sur son ami de toujours, qui a bien de la patience avec lui. Makishima est vraiment un personnage bien travaillé qui mériterait plus de pages. C'est un taiseux, un torturé, qui n'arrive plus trop bien à cacher ce qu'il pense et ressent. J'ai beaucoup aimé la dynamique qu'a introduit son collègue, qui lui n'est pas aveugle. Ça pourrait peut-être le secouer lui aussi.

    Quant à Aki, c'est encore une fois la grande absente de ce tome. On sait juste qu'elle poursuit ses études loin de tous. Je trouve ce choix de l'autrice un peu bancal. On nous présente le titre comme une histoire sur l'inceste et au final, passé le premier tome, on a droit à deux opus où les personnages sont forts éloignés l'un de l'autre et où on n'entend qu'un seul des deux... Pas le meilleur choix pour ma part même s'il revêt une certaine sensibilité de sa part.

    6

    Tampopo24 - 23 mars 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tant que nous serons ensemble T.3 ?
Ecrire une critique