• Critique Shinobi Gataki T.3 par

    Reprise de la série après une pause obligée à cause du Covid. C'est un plaisir de retrouver cet univers, surtout avec un tome qui passe la seconde vu qu'on est désormais à mi-chemin. La narration a beau être classique, c'est vraiment une lecture très dynamique et donc jouissive.

    Notre héros a réuni une fine équipe autour de lui pour s'en prendre à Nobunaga mais ça ne tourne pas du tout comme prévu et le voilà à devoir affronter son ancien ami ainsi que les acolytes de ce dernier, des ninjas modifiés par Nobunaga. Dans un enchaînement très classique, nous nous retrouvons vite dans une mise en scène de tournoi typique des shonens où les membres de chaque groupe vont devoir affronter leur équivalent en face à terrain découvert.

    Je n'avais pas vu venir cette évolution du récit, où les héros vont devoir se débarrasser de leurs adversaires pour affronter ensuite le big boss, mais je n'en suis pas déçue pour autant. Au contraire, maintenant que je me suis mise dans la tête que c'était différent des autres titres sur les samouraïs que j'ai lu avec un côté plus fantastique et classique, j'aime assez ce choix et je le trouve très frais. En effet, les combats s’enchaînent bien. Ils permettent de mettre en valeur les qualités et la forte de personnalités de chacun des samouraïs ayant rejoint Toranosuke. On les voit enfin à l'oeuvre et leurs pouvoirs sont souvent explosifs et surprenant. Format court oblige, en plus cela va vite et ça ne traîne ni en longueur ni en palabre, on va à l'essentiel : de la baston bien assumée et spectaculaire avec des techniques qui en jettent. J'ai beaucoup aimé cet aspect décomplexé du titre !

    Pas de nouveauté sinon du côté des personnages en soi. Le héros est assez discret dans ce tome, ce sont ces collaborateurs que l'on voit surtout à l'oeuvre. J'imagine que l'auteur le réserve pour les guerriers les plus forts qui viendront à la fin. C'était sympa du coup de découvrir les autres en situation de combat extrême. Place d'abord à Kinji et sa lance face à l'homme en acier, on le découvre l'héritier d'une technique terrible venant des fins fonds des mythes de la série. Je suis plus réservée concernant le combat d'Ayako et son pseudo discours féministe tandis qu'elle se bat inutilement à poil... Certains trouveront peut-être ça drôle ou symbolique, mais j'ai trouvé ça malheureusement trop cliché pour ne pas dire pire. Mais sa technique était impressionnante. Place ensuite à celui très rapide de Tenshin face à Api que j'ai trouvé un peu redondant avec les précédents et trop nonchalant. On termine avec une forme plus originale avec 2 duos qui commencent à s'affronter Erin et Onima côté ninjas, contre Kabuto et Akari chez les samouraïs, l'occasion de découvrir le passé de notre homme masqué.

    7

    Tampopo24 - 21 juin 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Shinobi Gataki T.3 ?
Ecrire une critique