• Critique Blue flag T.6 par

    Blue Flag frappe fort encore une fois dans ce sixième tome ! Rarement shonen sur l'adolescence aura ciblé aussi juste et délivré des messages aussi importants avec une telle justesse, j'en suis la première surprise. Quand j'ai commencé la série, jamais je ne me serais attendu à vivre ça.

    Alors que le petit couple Taichi-Futaba est désormais installé, on aurait pu s'attendre à l'installation d'un certain train train, que nenni, comme dans les tomes précédents, l'auteur surprend en abordant frontalement des thèmes qui fâchent.

    Il y a d'abord Mami qui enfonce encore une fois le clou sur son choix d'être amie avec des garçons sans aucune arrière pensée amoureuse. J'adore ce personnage, sa fraicheur, sa franchise, ses valeurs et sa façon bruyante mais tellement vraie et viscérale de se faire entendre.

    Puis, LE thème central du tome apparait : le questionnement sur l'orientation après le lycée. Que faire ? Travailler ? Étudier ? Mais étudier quoi ? Et où ? Pas simple de ce décider à cet âge-là face à la foultitude de choix qui nous est proposé et parfois avec très peu d'aide d'adulte autour. Du coup, même si c'est vu et revu dans les mangas, j'ai trouvé que les questionnements des héros sonnaient justes. J'ai apprécié de voir une héroïne comme Futaba ne pas forcément faire passer sa relation en premier et un héros comme Taichi prendre sur lui. Mais surtout, j'ai été touchée par le désœuvrement de Tôma.

    C'est vraiment ce dernier pour moi le héros de ce titre. Il cumule un peu. Non seulement, il y a la question de son orientation sexuelle, qui va à l'encontre de ce qu'on attend de l'homme japonais, qui le perturbe, mais en plus avec son accident, il a fallu qu'il re-réfléchisse à ce qu'il voulait faire et il n'a pas le soutien qu'il faut chez lui. Alors forcément, le masque craque au bout d'un temps et l'on vit alors l'un des moments clés de la série ! Ça nous explose au visage, c'est brutal, âpre et violent dans sa sobriété. J'ai adoré la mise en scène imaginé par l'auteur qui a lentement amené tout ça au détour de plein de petites scènes tout au long du tome, tout ça pour donner encore plus d'impact à ce moment. Terrible mais magique.

    Ainsi dans ce tome, les héros, Taichi et Futaba, deviennent secondaires et les secondaires sont principaux ! Ce sont vraiment Tôma, Masumi et Mami qui ont fait vivre ce tome. Ce sont eux qui nous font vibrer, qui nous peine, qu'on a envie de soutenir. La vie n'est vraiment pas simple quand on n'est pas dans la norme et l'auteur a le courage d'aborder des sujets importants qui doivent être portés à la connaissance de tout adolescent. Oui, on a le droit d'être ami et c'est tout avec ceux de l'autre sexe. Oui, on a le droit d'aimer qui on veut même si la personne du même sexe. Oui, on doit nous accepter comme on est que ce soit la famille ou nos amis, ce n'est pas à nous de changer pour nous adapter.

    9

    Tampopo24 - 30 août 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Blue flag T.6 ?
Ecrire une critique