• Critique Iron Hammer Against the Witch T.2 par

    Les sorcières sont en colère. Après un premier tome dans lequel nous avons découvert les multiples pouvoirs de ces femmes torturées, ainsi que leur origine. Pour une série en trois tomes, le deuxième tome est décisif puis qu'il fait la transition entre introduction et conclusion. Surtout qu'après le début de la série, nous nous retrouvions dans un nouveau conflit, qui devra être résolu suffisamment rapidement pour déterminer les enjeux et conclure la série convenablement ensuite. Bien que ce ne soit pas la série de l'année, je dois avouer être plutôt satisfait du scénario jusqu'à maintenant.

    Mais encore ?

    Après ma lecture du premier tome, j'étais très optimiste. Bien que certaines choses étaient assez clichées, la nature du pouvoir des sorcières me plaisait beaucoup. Dans leur vie, elles ont énormément souffert et ont été tuées d'une manière abominable. Leur haine était telle qu'elles ont ressuscité et obtenu un pouvoir qui leur permet de faire subir ce qu'elles ont subi à ceux qu'elles veulent. Rien que pour ça, je ne pouvais que saluer l'effort de scénario pour se détacher de la sorcellerie classique. Mais sur plusieurs tomes, ce n'est pas suffisant pour en faire une bonne série. Et même si j'ai passé un bon moment en lisant ce nouveau tome, je dois avouer que dans l'ensemble, je suis déçu. Dans la première partie, on découvre qu'une papesse, considérée comme parole de dieu va exposer au grand jour que nos protagonistes sont des sorcières, tout en étant sorcière également. Les combats sont au centre de ces actions et même s'ils sont assez intenses, le fait que les sorcières aient un pouvoir unique limite les possibilités. On peut très facilement anticiper tout ce qu'elles vont faire et ça perd de son impact. Surtout que nous n'avons pas vraiment eu le temps de savoir les enjeux réels de cette opposition.

    Tout ce qu'on sait, c'est que l'héroïne, Domino, souhaite détruire le système de l'intérieur et même si c'est un très beau but, je pense que cela nécessite plus de développement que ce qu'on nous propose. J'ai peur que la suite soit bâclée et qu'on n'en ait pas réellement découvert assez sur cet univers avant sa destruction, si je puis dire. Et c'est assez dommage car le principe est correct et les protagonistes ont quelque chose en plus. J'y reviendrai plus en détails une fois que la série sera terminée vu que, pour l'instant, je ne fais que spéculer mais c'est vraiment mon ressenti global.

    Le brouillard se lève

    Après que tout soit réglé et que la papesse se soit rendue, les choses changent brusquement. Le membre du sénat qui a trahi les siens a été décapité et exposé aux yeux de tous, pour montrer l'exemple. Et l'histoire subit un revirement certain qui pourrait bien sceller le destin de cette histoire. Et ça me rassure un petit peu concernant la suite, puisque le but final semble se spécifier et être bien moins compliqué qu'initialement. Il se pourrait donc que, finalement, nous ayons droit à une fin recevable.

    Ce que je préfère avec cette série, c'est l'opposition dieu/diable, qui montre que rien n'est parfait et que même en ayant la foi, certains êtres corrompus essaieront de tout détruire. C'est assez proche de la réalité, des conflits entre pays et religions du monde actuel et même si le manga n'a pas la prétention de détenir la vérité générale, c'est toujours agréable de lire une série qui prône des valeurs et en dénonce d'autres. Même si l'univers reste classique, le scénario pousse à l'esprit critique et c'est honorable.

    6

    Niwo - 17 février 2019

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Iron Hammer Against the Witch T.2 ?
Ecrire une critique