• Critique The Quintessential Quintuplets T.1 par

    Voici une agréable surprise issue tout droit des éditions Pika. Déjà connue grâce à son adaptation animée  sur Crunchyroll, The Quintessentiel Quintuplets est une sympathique comédie romantique en 14 tomes. Le manga débarque chez nous en ce mois de février et ce premier volume promet une série aussi drôle que touchante. Le mangaka Negi Haruba ne tombe pas facilement dans le piège du harem tout en fan service. Certes, il y a ici et là quelques touches sexy mais rien de trop lourdingue qui viendrait trop pervertir ce début de série.

    Au contraire, The Quintessential Quintuplets fourmille de quelques bonnes idées et d'une bonne introduction scénaristique.  L'histoire s'ouvre sur un flash forward dans lequel le jeune professeur  est sur le point de se marier avec l'une des quintuplées. Mais laquelle ? Une ligne directrice fine qui accentue la romance du titre et lui donne en quelque sorte une finalité que nous appréhendons avec enthousiasme. 

    Ce premier volume contraste donc aisément avec la comédie de fan service potache;The Quintessentiel Quintuplets est plus profond et léger que cela. Le sérieux et la rapacité du  professeur joué par le lycéen Fûtarô se heurte bien vite aux personnalités des quintuplées et cela donne lieu à un humour plutôt fin : source de quiproquo et de situations bien rocambolesques. Les cinq sœurs vont bien évidemment donner du fil à retordre au jeune homme grâce à leurs complicités et leurs ressemblances. 

    Fûtarô, loin d'incarner l'image caricaturale du pauvre et naïf otaku, aura fort à faire avec les quintuplées que sont Itsuki, Miku, Yotsuba, Ichika et Nino mais ne baissera pas les bras pour autant. .

    Le dessin est très correct. Charmant et fluide, il est difficile de ne pas s'attacher à ces cinq sœurs facilement identifiable dont la forte personnalité dévoile aussi une certaine vulnérabilité. Certes, leurs personnalités sont un  petit peu stéréotypés entre la sœur réservée, la sœur joviale ou encore la sœur bornée mais, honnêtement, cela ne tombe jamais dans le caricatural ou la démesure. 

    À travers cet enseignement privé, les personnages dévoilent leurs "fêlures " comme Miku dans ce premier volet et gagne en sympathie et profondeur.

    Ainsi ce premier volume promet, en plus de la légèreté de la comédie romantique, une touche de bienveillance assez bienvenue. 

    8

    MassLunar - 11 février 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu The Quintessential Quintuplets T.1 ?
Ecrire une critique