SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='131456'
  • Critique Shinobi Quartet T.6 par

    Avec ce sixième opus, on espère voir enfin l’intrigue amoureuse être développée un minimum entre Chôko et Ujo tout comme on apprécierait voir la demoiselle commencer sérieusement à réfléchir lequel des shinobi sera son bras droit. Même si la série n’a pas particulièrement brillé de par son concept, ses personnages, son humour et ses intrigues, elle se lit malgré tout et on a bon espoir de lire une conclusion à la hauteur de nos espérances.

    « Une recette qui ne change pas »

    A chaque nouveau tome, l’auteur prend le temps de développer une petite intrigue autour des personnages secondaires qui évoluent toutes autour des risques liés à la fonction de shinobi. C’est clairement l’un des points positifs de la série, la plupart des shôjo classique ne prennent même pas la peine de le faire et bien souvent certains personnages restent prisonniers de leurs rôles de départ sans aucune perspective d’évolution ou de développement quelconque. Tohru Hiimuka ne commet pas cette erreur et c’est franchement agréable.

    Elle profite du très populaire voyage scolaire pour doucement aborder l’éveil des sentiments de son héroïne pour Ujo, on a presque envie de dire qu’il était temps puisqu’on est à deux tomes de la fin des aventures de Chôko et compagnie. On s’attend donc à ne voir que très faiblement évoluer cette relation, ce qui est assez dommage quand on est estampillé shôjo. L’amour n’aura donc pas vraiment eu voie au chapitre ou alors de façon beaucoup trop succincte. Un peu dans le même genre que Mei’s Buttler qui a vite tourné en rond. Après cela permet à la série de ne pas tomber dans les travers du genre avec ses triangles amoureux prévisibles.

    C’est donc au tour des frère Suo/Akane, l’auteur amorce ici une intrigue qui prendra beaucoup plus d’ampleur dans le tome suivant et qui pourrait bien se révéler comme étant la meilleure de la série. On apprécie les découvertes au sujet de la relation passé entre les deux frères qui est devenue beaucoup plus complice grâce aux efforts d’Akane. Par contre, l’auteur est resté assez vague au sujet de l’évincement de Suo. Il me semble qu’elle l’avait déjà abordée au tout début de l’histoire mais il aurait peut-être été bon de le rappeler ici.

    On termine la lecture sur un retournement de situation qui pour une fois était un peu plus difficile à prédire. On comprend la raison pour laquelle l’un des personnages se détourne de Manaka et on en apprend plus sur les méthodes de la concurrence. Une petite note de suspens flotte dans les dernières pages, sympa !

    6

    snoopy - 22 juillet 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Shinobi Quartet T.6 ?
Ecrire une critique