• Critique Route End T.6 par

    Kaiji Nakagawa sera un talent à suivre à l'avenir. Effectivement, j'utilise cette formulation exprès pour vous faire prendre conscience qu'un titre n'a jamais été aussi explicite... plus que deux tomes avant la fin de cette histoire, et ici, nous entamons bien le dernier arc !

    Du coup, ça se lit rapidement, car encore une fois, on rentre vite dans cette histoire, et surtout l'intérêt est présent. Le dernier meurtre sera de trop, l'assassin est alors enfin arrêté et on connaît son identité à présent. Je ne sais pas si vous aviez deviné, mais ce récit raconte justement comment celui-ci en est arrivé là. Est-ce que ce sont ses proches les responsables ? Ou bien ce sont nos actes qui définissent qui on est ? Bref, difficile d'écrire sans trop vous en dire, à part que vous allez vous régaler des différentes intrigues et révélations. Le clin d'oeil aux familles des victimes à travers les différents médias reste dans ces moments agréables pour les lecteurs qui ont suivi depuis le début et donc une bonne idée au final.

    Sinon, côté dessins, pas de baisse de régime, ils sont clairs et déterminés, toujours si caractéristiques au niveau des visages du trait voulu par Kaiji Nakagawa. Le côté sombre du titre est aussi très bien retranscrit dans les cases en noir et blanc, on ne se perd jamais parmi les nombreux protagonistes car ils ne se ressemblent jamais. Par ailleurs, pour ceux qui ne lisent pas tous les tomes d'affilée, sachez qu'un bref résumé, et une présentation des intervenants, sont clairement explicités.

    Un tome qui accélère le mouvement pour mieux sombrer dans l'abîme, notre plaisir reste bien sûr, l'éclaircissement sur les différents meurtres perpétrés, mais on apprécie également le retour en arrière qui rajoute son petit lot d'informations. Si vous avez loupé les méfaits d'End le meurtrier, il est temps de rattraper votre retard !

    8

    Auray - 22 novembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Route End T.6 ?
Ecrire une critique