SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate, a.element_id as serie_id FROM ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id WHERE a.id='14314'
  • Critique GTO par


    Voilà GTO c'est torché. Depuis le temps. Je sais que j'aurais dû le lire au lycée car je pense que j'aurais plus apprécié. ATTENTION, GTO c'est BIEN.
    On rigole, il y a de l'action, des rebondissements et tout ce qui fait un bon manga. Mais retirez Onizuka et ça devient une bouse. Vous allez me dire « oui c'est le personnage principal, c'est normal », mais non. Les personnages secondaires sont pas top. C'est seulement Onizuka qui leur donne de l'épaisseur. Allez, la secrétaire générale à quelque chose mais sinon les autres sont soit ultra faibles soit des nazi (au départ en tout cas pour devenir par la suite tous similaires). Et quel monde de merde, l'univers de GTO est tellement triste. Tentative de suicide, trahison, loi du plus fort, rumeur qui cours parce que, OUI, les humains dans GTO sont tous assez cons pour tomber dans le panneau et ne pas prendre de recul. Ce sont tous des putains de moutons incapables d'avoir leur propre opinion. Puis certains personnages sont tellement méchants. Ils ont peut-être vécu des drames, mais cela ne les excuse pas pour se comporter comme des meurtriers !!!!

    Passons au dessin. Soyons franc Tôru Fujisawa n'est pas un excellent dessinateur, loin d'un Naoki Urasawa. Si on enlève les cheveux, on ne pourrait pas différencier les personnages. A des moments je confondais même les femmes sauf peut-être Fuyutsuki (cheveux courts) et Kanzaki (yeux de couleurs différentes). Ensuite les cigarettes, elles sont de plus en plus énormes pour devenir des cigares avec des filtres. C'est pas non plus l'élément qui va m'empêcher de lire, mais c'est là qu'on peut se dire qu'il devait torcher ses planches assez rapidement (rythme hebdomadaire oblige ?). Les décors ne sont pratiquement que des photos retouchées (trames, contraste appuyé, ajout de traits...). Je ne crache pas sur ses méthodes, car pratique avec le rythme de publication, puis au final on s'en fiche à la lecture, mais voilà, des fois c'est trop flagrant et la comparaison avec certains auteurs peut vite devenir abyssale.

    Autre bémol, la surcharge de texte. Les pages ne sont pas du tout aérées et la lecture reste fatiguante. Ok, on est pas devant GERMINAL non plus, mais un manga doit rester efficace dans sa lecture. Là, c'était à limite du tintin, avec ses bulles de 800Kg. A la fin je ne lisais même plus les petits textes tellement ils n'apportaient rien à l'histoire. J'imagine que l'auteur a opté pour ce procédé histoire d'appuyer certains aspects comiques, mais à la fin ça devenait l'overdose. Je n'ai vraiment pas aimé cet aspect là.

    Puis le final...expéditif. Pas de romance réelle, pas de bisou. Fuyutsuki aime Onizuka, mais pas un petit bisou MERDE !!!!!!!!!!!!! Rien. Vous faites chier les japonais.

    Mais voilà, c'était quand même bien et je vous recommande de lire le bousin, surtout si vous avez moins de 16 ans (ou 20?).

    7

    Ksndr - 03 février 2017

    Vous n'avez pas aimé cette crtique Annuler
Vous avez lu GTO ?
Ecrire une critique