SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, n.note, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p, ms8.critiques as a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.NOTES_TOMES AS n ON a.element_id=n.planning_id AND u.user_id=n.user_id WHERE p.id=a.element_id AND a.id='41467'
  • Critique Smokin' parade T.1 par

    Quand on parle de Shônen maintenant, on pense tout de suite aux Nekketsu, qui deviennent de plus en plus vides et insignifiants. De nombreux codes sont devenus une généralité et les auteurs n'osent plus vraiment s'en détacher car c'est désormais ce qui détermine en grande partie le succès d'une œuvre. Il suffit de voir certains titres impersonnels qui plaisent au plus grand nombre... Mais Smokin' Parade, nouvelle œuvre des auteurs de la série phare Deadman Wonderland, ne fait pas partie de ceux-là. Malgré une construction scénaristique globalement classique, l'ensemble sait s'en détacher et en faire carrément une force.


    La beauté du Nekketsu est toujours présente ici, mais dans un univers bien plus sombre et construit que la majorité de ceux-ci. Smokin' Parade, c'est un titre qui a de l'identité. Un titre créé par deux auteurs qui se correspondent totalement et qui arrivent à créer une certaine ambiance à la fois à travers le récit et le dessin.


    L'histoire met énormément en avant la malice des hommes. Une entreprise, Amenotori, est connue pour ses greffes. Permettant ainsi à de nombreuses personnes de retrouver l'usage de leurs membres, ils sont considérés comme des héros en surface alors que la vérité est bien plus sombre. La sœur du personnage principal en fait partie. Sauf que, suite à cette greffe, elle se transforme en monstre sanguinaire à tête de peluche. Avant qu'elle ne puisse assassiner son frère -à qui elle a déjà tranché les membres-, un groupe de grossiers personnages tous plus excentriques que les autres fait son apparition, et éliminent cette bête qui était auparavant une humaine comme les autres. Cette première partie du tome dure environ un tiers du tome. Personnellement, cela m'a laissé totalement indifférent. Les auteurs ont pris le temps de montrer quelques scènes du passé du personnage ainsi que de sa sœur, peut-être pour sensibiliser le lecteur à sa mort : Mais il n'en est rien. A peine ce passage était fini, j'étais déjà passé à autre chose. Et hormis le fait que Yôkô, le personnage principal, rejoigne les rangs de ce groupe étrange, ça n'a pas servi à grand chose. Il n'y a eu aucun réel choc de son côté, aucune évolution notable -en même temps, on l'a à peine vu que sa sœur était déjà tranchée en deux-. Et c'est toujours dommage ce genre de scène qui est un peu maladroitement amenée pour justifier la suite du récit.


    Mais heureusement pour moi, la suite est d'un tout autre niveau. Je dis souvent que certains tomes introductifs sont expéditifs ou ne montrent pas réellement les enjeux du titre : Ici, tout est convenablement expliqué, et de manière totalement fluide. On connaît le but de chacun, même si pas encore en profondeur et on a pu voir un grand panel de personnages qui devraient avoir beaucoup d'intérêt par la suite. L'univers est complet, et c'est d'autant plus difficile d'être concis et clair dans ce cas-là. Surtout que le premier tome doit en dire suffisamment pour donner envie au lecteur de lire la suite, mais ne pas être trop expéditif pour ne pas le perdre. Et même si les enjeux actuels ne sont pas encore très prenants, je reste satisfait de l'ensemble du tome qui a attisé ma curiosité.


    J'attends de voir, avec le deuxième tome, si l'histoire saura aller plus loin avec un but précisément exprimé et pas seulement survoler le sujet qui devrait être mieux exploité.

    7

    Niwo - 09 mars 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Smokin' parade T.1 ?
Ecrire une critique