• Critique Birdmen T.1 par

    Difficile d'être réellement catégorique sur ce premier volume de Birdmen, nouvelle série de Yellow Tanabe, une mangaka dont le travail a notamment été plébiscité pour son shonen Kekkaishi en 35 volumes ! 

    Je ne connais pas du tout le travail de Yellow Tanabe et ce premier tome de Birdmen s'est révélé être assez curieux dans l'ensemble. Une voix narratif emmené par un étudiant complètement blasé, une légende urbaine, un accident puis des ailes qui apparaissent. Pour son premier tome , Yellow Tanabe prend son temps, nous entraîne dans la psychologie de ces personnages et, plus spécialement, l'insupportable Eishi, un jeune homme associable et totalement blasé de la vie. Sa négativité est d'ailleurs régulièrement soulignée par des répliques mise en encarts brisant régulièrement la narration. Mais Eishi n'est pas tout seul. Son meilleur ami, bagarreur malgré lui, un jeune richard et une jeune fille joviale vont faire avec lui une rencontre décisive. 

    A partir de là, Yellow Tanabe distille peu à peu une ambiance fantastique sans réponse qui se clôt dans ce premier opus sur une apparition fatale. De quoi pousser un peu plus la curiosité vers un tome 2 ...

    Soyons honnête, ce premier volume de Birdmen n'est pas très captivant. Sans se fier à une question de rythme, Tanabe préfère intriguer plutôt que de faire défiler rapidement  son intrigue. On devine son amour des personnage à travers cette histoire au ton posé et un brin mélancolique. Le dessin , légèrement épuré, sans artifices ni détails foisonnants, reste efficace et rend les personnages facilement identifiables. L'environnement est tout de même un peu vide. Dans l'ensemble, ce Birdmen ne promet pas de grandes envolées graphiques mais reste suffisamment bien maîtrisée. 


    6

    MassLunar - 10 février 2020

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Birdmen T.1 ?
Ecrire une critique