• Critique Reine d'Égypte T.1 par

    La jeune Hatchepsout, fille de Touthmosis I, est une jeune fille brave qui a beaucoup de caractère. Elle est ambicieuse et rêve d'égaler un jour son père qui est un valheureux combattant. Mais un problème se pose devant elle ; elle est une femme, et bien qu'elle soit porteuse du sang royale, son unique rôle est d'être auprès de l'homme qu'elle fera devenir pharaon après l'avoir épousé... Malgré tout, Hatchepsout fera tout pour atteindre son but et deviendra la première femme à devenir pharaon!

    Reine d'Égypte est un manga de Chie Inudoh qui se situe en Égytpe antique durant la XVIIIème dynastie. Il suit la vie d'Hatchepsout, une jeune princesse qui n'arrive pas à accepter son sort et veut devenir elle-même pharaon, puisque c'est elle qui porte le sang divin en elle.
    Dans ce premier tome, l'auteur présente le contexte historique et les différents personnages. Elle s'appuie sur des élèments historiques réels (comme les écritures murales du temple d'Hatchepsout) et base son scénario sur ce que nous savons de cette reine. L'histoire commence au mariage d'Hatchepsout mais nous avons un bon nombre de retours dans le passé qui nous permettent de mieux cerner les personnages principaux; Hatchepsout et Sethi, aussi appelé Thoutmosis II.
    Étant passionée d'Égypte antique, ce manga m'a particulièrement intriguée car nous suivons une héroïne avec un caractère bien trempé qui semble réaliste. En effet, après avoir lu ce premier tome, j'ai pensé que oui, Hatchepsout aurait pu se comporter de cette façon. C'est un manga qui montre que le féminisme (modéré) ce n'est pas nouveau! Les femmes ont toujours défendu leurs droits et cette reine en est la preuve.
    Les élements historiques sont expliqués et on a même droit à un mini documentaire à la fin du volume.
    Pour ce qui est de la qualité graphique, rien à redire; c'est très beau. Cela me fait beaucoup penser à Bride Stories qui est également un manga historique ayant pour protagoniste principal une femme. C'est très détaillé et on peut clairement voir le travail de recherche. L'auteur l'a expliqué dans une interview, elle prend des références mais ajoute sa sauce à elle. Ce qui a un rendu magnifique, je me suis laissé bercé par les images bien que les thèmes abordés puissent être durs.
    Et pour le côté édition, parce que oui il faut le noter : Ki-oon a fait un merveilleux travail d'édition sur cette série. La jaquette est cartonnée et texturisée,les noirs sont profonds, la taille convient parfaitement au volume et surout : ce manga possède des pages de gardes à l'avant et à l'arrière du volume. Ces pages sont monocromes dans la teinte sépia et représentent des hiéroglyphes. Je n'ai pas vérifié si ils correspondaient à un texte ou si s'était simplement une suite de hiéroglypes, mais je trouve ce principe de pages de gardes original et cela rend très bien dans le manga.
    En conclusion : je recommande vivement ce manga et vivement que je me procure les deux suivants (déjà sortis!).

    9

    UmaHakuba - 12 février 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Reine d'Égypte T.1 ?
Ecrire une critique