• Critique Black Clover T.14 par

    L'auteur a compris que les petites escarmouches ne suffiraient pas à rendre cet arc intéressant. Il prend donc plus le temps de poser les combats qui accompagnent ce nouveau tome, ce qui permet également d'étoffer les anciens tout comme les nouveaux personnages, de découvrir leur passé et leurs progrès. Cela confère un bon rythme à cette lecture et un aspect moins anecdotique que le tome précédent.

    Cela commence avec un affrontement où Noelle et Yuno montre toute l'étendue de leur force, le premier ne reposant pas uniquement sur son esprit élémentaire, la seconde ayant bien progressé dans la maîtrise de son pouvoir. Puis on enchaine avec un très beau combat où le trio d'Asta doit faire preuve d'esprit d'équipe, ce qu'il n'avait pas réussi au début, pour pouvoir vaincre. Cela donne de bien belles combinaisons et surtout Xerx commence à s'ouvrir un peu et à montrer ce qui se cache derrière son masque. Mais l'action du tome prend vraiment son envol avec le duel fratricide entre Finral et Langris qui sont comme les deux côtés opposés d'une même pièce. C'est un combat plein d'émotion, surtout du côté de Finral, qui débouche sur un nouvel affrontement dantesque impliquant un Asta très remonté, qui va nous montrer toute l'étendue de son nouveau pouvoir aux côtés d'un Xerx qui commence à comprendre l'erreur de ses préjugés sur les chevaliers-mages. On découvre alors son passé, très différent de ce que je croyais même si pas dénué de clichés... J'aime de plus en plus ce personnage du coup, que je trouve bien construit et bien amené par l'auteur.

    7

    Tampopo24 - 27 décembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Black Clover T.14 ?
Ecrire une critique