• Critique Riku-do T.12 par

    Sur ma faim après avoir terminé le onzième volume de la série, j’étais plutôt inquiet pour la suite de l’oeuvre au vu de plusieurs scènes grotesques présentes durant ma lecture. Chose surprenante étant donné que la sérié avait jusqu’ici collectionné avec succès les coups de coeur dans nos colonnes. Logiquement, l’attente vis-à-vis de ce nouveau volume fut très longue pour les fans. Nos espoirs sont-ils récompensés ?


    Toujours transposé au sein du combat opposant le prince combattant à Riku, l’intensité des échanges monte clairement d’un cran ici. L’adversaire de notre héros laisse tomber sa technique et se concentre finalement sur de violents contres simultanés, tandis qu’Azami dévoile peu à peu son potentiel. Véritable baffe graphique, cet affrontement est surtout l’opposition de deux coachs, et à posteriori l’éclosion au grand jour de deux génies. Excellent du début à la fin !


    Seulement, là où ce nouveau volume fait fort est qu’il reprend avec brio les points forts du manga dans sa globalité, c’est à dire sa galerie de personnages charismatiques. Nous découvrons avec plaisir le style unique de Kamishiro, ceci au travers d’un combat intense qui mettra en avant la technique comme la folie du champion d’Asie. Un clin d'oeil à notre légendaire Ken peut-être ? Sa rivalité avec Riku gagne également de l’ampleur ici, et la peur comme certains commentaires qui planent sur notre héros a de quoi inquiéter pour ce terrible face à face à venir.


    D’un autre côté, nous retrouvons enfin le génie Hyôdô, et ce dernier semble finalement réserver de belles surprises en dépit de nos inquiétudes sur sa forme actuelle ! Malgré tout, Matsubara s’efforce une énième fois de mettre l’accent sur le fameux boxeur chinois sans pour autant en dévoiler trop à nos yeux. De quoi rendre ce futur affrontement aussi attrayant que celui de Riku


    Enfin, j’ai réellement apprécié ce nouveau volume pour la profondeur qu’il apporte au champion Yanagi. Les passages centrés sur lui dépeignent un autre visage, celui d’un boxeur nostalgique, mélancolique, et marqué par les choix de son passé. L’ensemble souligné par son regard qui se veut déjà posé sur la future génération dorée de sa catégorie.

    10

    Asagari - 28 novembre 2018

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Riku-do T.12 ?
Ecrire une critique