• Critique 24 histoires d'un temps lointain T.1 par

    Zen et Lim sont coincés sur une planète lointaine, et se demandent s'ils pourront s'échapper ou finiront leurs jours près du cimetière des rhamphorhynchus... Un scientifique offre à sa bien-aimée un fossile d'ammonite avant de partir sur Vénus... Un vieil homme a un dernier vœu à exaucer avant de livrer une ultime lutte contre son ennemi, le Tricératops...

    24 histoires de science-fiction égrènent cet imposant one-shot. Elles tournent autour des thèmes chers au genre, entre l'exploration des planètes habitables, la conquête de l'espace par l'humanité, l'écoulement vertigineux du temps au regard de la durée de vie d'une espèce, la survie des humains dans des conditions hostiles... Comme souvent dans la SF, chaque nouvelle, très courte, possède une chute particulière ou porteuse d'un message, souvent ironique ou cruel.

    En lisant les histoires les unes après les autres, on sent une tendance se dégager nettement dans le propos de l'auteur. Il revient souvent sur l'obsession de la perpétuation de l'espèce, la femme étant vue comme source de plaisir, mais surtout comme potentielle porteuse d'enfants. Bien que majoritairement passées sous ellipse, ces scènes teintées d'érotisme titillent l'imagination du lecteur (masculin) dans le jeu des plans rapprochés sur les corps de superbes jeunes femmes...

    En effet, à l'image des illustrations de la couverture et de la quatrième de couverture, on retrouve dans chaque histoire une ou plusieurs de ces naïades gracieuses, très reconnaissables sous la plume de Leiji Matsumoto. Très semblables d'une nouvelle à l'autre, elles semblent incarner la féminité idéalisée.
    Les personnages masculins au contraire sont plus diversifiés, se divisant cependant en deux catégories: les bellâtres et les affreux, ces derniers étant souvent les véritables héros des histoires. Petits et difformes, ils possèdent un aspect qui tranche bien souvent avec le sujet, et apporte volontairement ou non une touche comique perturbante.

    De manière générale, on reste partagé face aux graphismes du maître. Ils ont terriblement vieilli et souffrent parfois d'un manque de clarté. La progression de l'action, tantôt claire tantôt confuse, le chara-design, déséquilibré, tranchent avec des décors qui sont par contre très réussis dans leur puissance évocatrice d'autres univers.

    Certaines nouvelles sont plus marquantes que d'autres ("les ailes du Yuguéléon"), et comme souvent avec les anthologies, sont de qualité inégale. Les ficelles scénaristiques, bien qu'originales, font écho aux retournements de situation coutumiers de la SF, et ne surprendront pas vraiment les lecteurs passionnés du genre, tandis que les lecteurs profanes y trouveront plus volontiers leur compte en matière de suspense et de frisson.
    Les fans apprécieront en tout cas quelques clins d’œil au célèbre Albator de l'auteur...!

    Par ailleurs, on notera que l'édition de Kana est impeccable! On salue déjà le simple fait de nous proposer en français ce genre de titres classiques, d'autant plus que l'ensemble est porté par un appareil critique conséquent, avec une préface et une postface qui contextualisent l’œuvre.
    La qualité d'édition est au rendez-vous avec une bonne impression et l'ajout de pages couleurs au début du volume, avec un grand format permettant d'apprécier les planches. De plus, le choix de l'illustration de couverture, avec une bichromie de jaune et de noir, attire incontestablement l’œil!

    En bref, l'ensemble ne m'a personnellement pas plus parlé que ça, et j'avoue m'être un peu ennuyée malgré mon amour de la SF, le format court empêchant de s'attacher aux personnages et de creuser vraiment un univers en particulier, tandis que les chutes me semblaient de plus en plus attendues. Difficile également de s'habituer à cette manière de dessiner les héros, et au rôle attribué aux femmes dans les intrigues...

    Malgré tout, les aficionados de l'auteur trouveront certainement cette anthologie à leur goût, n'hésitez donc pas à compléter votre collection avec ce bel objet!

    5

    Suiginto - 24 août 2014

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu 24 histoires d'un temps lointain T.1 ?
Ecrire une critique