• Critique Kurohime T.16 par

    Ca faisait des mois qu'on l'attendait, le voici enfin ce 16ème tome des aventures de Kurohime.
    Ce tome est composé de deux parties. La première, la plus petite, est assez légère avec des affrontements (toujours aussi bien dessinés) parsemés de gags et de répliques assez burlesques. Cette partie se lit avec plaisir, et à pour but d'amuser le lecteur.
    Puis vient la seconde partie, la plus conséquente... et là on ne rigole plus! Un personnage que nous connaissons bien fait son apparition et s'allie avec Dokku le fourbe... Pendant ce temps, Kurohime se bat comme une forcenée afin de défendre la capitale des Cieux, et par la même occasion écarter le petit Rei du champ de bataille.
    Malheureusement pour eux, Dokku le fourbe n'est pas loin, et prouve une nouvelle fois sa médiocrité en permettant à l'ennemi de s'infiltrer au cœur même de la cité.
    S'ensuit des scènes fortes aussi bien graphiquement que moralement (la qualité de la mise en scène de Masanori Ookamigumi Katakura est à ce propos exemplaire). Cependant, on échappe pas à la loi du temps : quiconque bouscule le passé est amené à disparaître... Kurohime se doit de faire un choix d'une extrême importance...

    L'auteur a un coup de crayon toujours aussi précis et agréable et sait mettre en avant les éléments chatoyants et beaux. Mais il sait aussi bien dessiner la terreur et l'amertume de perdre un être cher.
    Un volume important qui prend aux tripes, grâce à une mise en scène rondement amenée et à des graphismes divins.

    8

    Den d Ice - 25 novembre 2009

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Kurohime T.16 ?
Ecrire une critique