7
Elio Le Fugitif

par Sachiko-chi le mer. 21 avril 2021 Staff

Un criminel attachant !

Un premier tome qui m'a plutôt plu, un petit voyage immersif dans l'histoire et notamment au 14ème siècle en plein Europe et plus précisément en Castille. Cette information, il faut la prendre comme un détail finalement...

C'est en tant que grande fan d'histoire que j'ai été conquise par l'extrait, et que j'ai voulu découvrir cette saga. Mais pour le côté historique du récit, pour le moment on repassera...
Dans ce premier tome nous faisons la découverte de nombreux personnages, qui seront amenés à jouer des rôles importants, et pour certains probablement beaucoup plus tard dans le récit. J'espère non plus pas trop tard parce que la saga est tout de même terminée en 5 tomes, il ne faudrait pas louper le coche.
En effet, nous découvrons le personnage de Elio, un jeune homme de 18 ans, qui es incarcérée dans la prison Hell Dorado. Celle-ci est reconnue pour être particulière, pour pouvoir sortir de là, il faut avoir vaincu 1000 détenus. Bien entendu c'est ce qui va se passer pour notre protagoniste.
De là, nous allons rencontrer une jeune femme de 13 ans (mais qui semble en avoir plus, bref passons...), Lara, qui est accusée de son côté d'avoir assassiné le comte Hunojo. Elle va se faire traîner dans la ville et va devoir accepter son sort... Et c'est ici que nos deux personnages vont se rencontrer, et vont s'enfuir pour survivre, et surtout sauver la vie de Lara.
Ce sont des fugitifs d'où le titre, et ils vont être poursuivis par deux camps. D'une part par la police de l'époque, avec à sa tête un certain Baldo, qui est très doué pour suivre des pistes, très intelligent aussi et plutôt fort au maniement de l'épée. Et de l'autre, un autre camp plus fin, qui fait appel à des tueurs à gage, dont notamment une qui est sans pitié et qui suit son objectif comme c'était prévu. Ce sont vraiment les personnages principaux de ce premier tome, on en rencontre d'autres qui vont avoir leur importance, mais c'est surtout ceux-là que l'on va suivre.

Comme dit plus haut c'est l'ambiance historique qui pouvait me charmer, y a du bon et du moins bon à ce niveau-là ! L'environnement on y est, on est vraiment dans un titre assez médiéval, avec des techniques de décapitation assez précaires. Ça se ressent par le décor, les tenues portées aussi. Les armoiries du roi ont été respectés en effet ce qui est assez intéressant, en revanche le roi Pedro de Castille au 14ème siècle, je l'ai pas trouvé... C'est pas très grave, en tout cas, certains éléments ont été respectés et d'autres un peu moins, mais ça ne me dérange pas, il faut un peu de fantasy. Mais ce que je trouve dommage c'est que tous ces éléments dans ce premier tome sont assez survolés, ça manque un peu de matière, d'explications sur l'univers.

En revanche, le mangaka pose déjà quelques mystères autour de Lara notamment. Des secrets de famille qui ressortent digne des meilleurs complots médiévaux qui viennent pimenter le récit et nous questionner sur ce qui se passe, ou même les enjeux qui peut y avoir. Pour Elio c'est encore assez flou, on connaît la raison pour laquelle il a été emprisonné, mais rien n'est développé pour le moment. On se pose encore beaucoup de questions, même jusqu'à se poser la question si ce ne serai pas un coup monté. J'ai apprécié d'avoir déjà ces petits développements qui nous rendent ces personnages plus sympathiques et plus accessibles. Elio semble d'ailleurs être un personnage vraiment appréciable, fort, avec des principes et qui sait tirer de l'humour à une situation assez tendu. Pour moi c'est une force, puisqu'il vient alléger cet univers assez sombre, mais je comprends que cela puisse gêner, et casser un peu cette ambiance.

Ce premier tome est très dynamique, il y a beaucoup de scènes d'actions, de combat et même très rapidement. Le récit avance vraiment vite peut-être un poil trop, on ne prend pas forcément le temps de se poser, et d'analyser tout ce qui se passe. Notamment les scènes de combat qui sont très dynamiques, et qui ne nous laissent pas le temps de nous reposer. Mais trop de dynamisme ça peut tuer, et certaines scènes étaient pour moi assez brouillonnes, cela reste qu'un avis subjectif sur du dessin qui est très agréable d'ailleurs à regarder. Avec ce trait le mangaka arrive à bien rendre justice à l'ambiance sombre et lourde qui pouvait peser à cette époque. J'ai vraiment ressenti le contraste entre Elio et sa sortie de prison et Lara et sa condamnation, c'était très intéressant de voir ces deux personnages opposés, échangés presque leur rôle.

En bref

Un premier tome plutôt sympathique dans un univers historique qui mériterait d'être un poil plus développé. Les personnages présentés sont plutôt agréables à suivre, et simple. Leur histoire est un peu développée pour les rendre plus attachants. C'est très dynamique pour un premier tome, c'est plaisant.

7
Elio Le Fugitif
Positif

Un dessin qui colle à l'ambiance

Des personnages sympathiques et attachants

Leur histoire un peu développée

Un récit dynamique dans lequel on ne s'ennuie pas

Pas mal de personnages présentés

Une ambiance sombre et lourde avec des complots

Negatif

Le côté historique qui pourrait être un peu plus étoffé

Le dynamisme du récit un poil trop et qui rend certaines scènes un peu brouillonnes

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (150)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire