SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='132487'
  • Critique Nausicaä de la Vallée du Vent T.4 par

    Mon dieu, mon dieu, quel tome ! Alors qu’à cause de mes lectures espacées, je pensais avoir du mal à replonger dans l’histoire, celle-ci m’a totalement happée ! Il se passe quelque chose d’assez fou dans ce tome avec une brusque montée en puissance de la nature contre les humains qui fait froid dans le dos.

    Ici, Miyazaki fait la part belle à la nature sous toutes ses formes. Insectes et autres créatures se lancent dans la Grande marrée, migrants et éclosant tous d’un coup, ce qui forcément effraie les hommes, qui ont des réactions très diverses. J’ai beaucoup aimé la façon dont cette peur brusque et omniprésente se manifeste. On ressent très bien l’angoisse qui prend soudainement les gens à la gorge et les oblige à changer de plan. Surtout qu’au même moment, l’ensemble des puissances est en plein conflit meurtrier.

    L’arbitraire de la situation est balayée par une force plus grande, celle d’une nature en colère (?), d’une nature qui elle aussi à peur face à ce qui se passe (?). Il reste quand même énormément de question face à ce qui se passe sous nos yeux. Et si on peut saluer l’intelligence de l’auteur pour faire se rejoindre des fils assez inattendu, l’ensemble reste quand même assez flou et nécessitera probablement une relecture pour mieux saisir et retenir la chaîne des événements.

    Dans ce tome, j’ai également beaucoup aimé l’humanité dont le mangaka fait preuve envers ses personnages, montrant aussi bien leurs qualités que leurs failles. J’ai été ravie de la brève mise en avant de Kushana, qui révèle en tragique passé et un attachant très beau à sa mère. J’ai également aimé le sacrifice et l’habileté de son coéquipier. On voit moins Nausicaa dans la première partie pour laisser la place aux seconds couteaux et c’est appréciable. Ça permet de revoir Yupa et ses compagnons de voyage ainsi que les amis de Nausicaa de la Vallée du vent. Cependant quand cette dernière réapparaît, on ne peut nier que l’histoire prend une toute autre dimension, Nausicaa dégageant un charisme tel qu’elle brille de mille feux au milieu de se désastre annoncé. Une fois de plus, elle fait preuve d’un héroïsme et d’un sang-froid incroyable, se mettant à portée de tous et essayant de comprendre chacun. Même si ça lui donne un côté un peu trop lisse, j’aime beaucoup ce personnage.

    9

    Tampopo24 - 31 octobre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Nausicaä de la Vallée du Vent T.4 ?
Ecrire une critique