• Critique Ressentiment T.2 par

    Aborder cette seconde partie après un premier tome franchement raté a été un véritable calvaire. Et ce n’est pas allé en s’améliorant. Il n’y a aucune évolution dans le style de l’auteur que ce soit dans sa pseudo guerre « Monde réel vs Unreal » qui ne prend jamais d’ampleur ou dans l’écriture de ses personnages qui demeure tristement cliché, simpliste et glauque…

    Une très grande partie de ce volume est consacré à Takuro qui finit par obtenir ce dont il envie. Le (très gros) problème, c’est que cet anti-héros reste pathétique sous tous les angles. Oubliez la chaleur des relations humaines, le sexe est à tous les tournants. Toute situation est bonne pour aboutir à une phrase tordue ou une scène érotique de mauvais goût. Observer une telle addiction à la fuite de la réalité relève du malaise permanent.

    Pour ce qui de l’aspect futuriste, le 9e empire ou la menace inexistante se contente d'occuper l’arrière-plan. L’investissement du lecteur est tellement proche du néant qu’il est impossible de considérer cette diversion comme distrayante. Au contraire, tout y est encore surfait. La mise en scène est improbable. La conclusion est bâclée. Comme le reste.

    Écœurant. Absurde. Grossier. Inintéressant. Voilà les qualificatifs qui caractérisent cette œuvre qui échoue à véhiculer un message pertinent. Alors qu’avec un tel point de départ, il était forcément possible d’aboutir à quelque chose de plus subtil et grand public.

    1

    Charlie One - 23 janvier 2015

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ressentiment T.2 ?
Ecrire une critique