• Critique Barakamon T.1 par

    Seishu Handa est un jeune citadin de 23 ans maître de la calligraphie qui, après un incident, est envoyé par son père dans la cambrousse pour qu’il puisse se recentrer loin de toute contrariété. Évidemment cela était sans compter la joyeuse population toute excitée présente dans ce petit village.

    Barakamon évolue et gagne en qualité tout du long de ce premier tome. Les premiers chapitres sont légèrement maladroits. Nous ne sommes pas encore familier avec Seishu et c'est donc en trainant les pieds nous aussi que nous commençons l'aventure. Le morceau lui étant consacré ainsi qu'à la petite chipe du village se révèle "seulement" sympathique.

    Cette impression ne dure cependant pas très longtemps car l'auteur n'oublie pas d'introduire régulièrement de nouveaux membres du village au potentiel plus ou moins important.

    Plus on avance dans la lecture et plus l’humour se fait également efficace. Les blagues et autres situations comiques ne font pas toujours mouche mais l’auteur prend ses marques rapidement et arrive quand même à nous faire rire. La relation entre Seishu et la petite Naru constitue sans contexte l’un des points forts de ce manga.

    Le graphisme pêche un peu par son allure encore trop droit, trop classique. Il n'est pas déplaisant pour autant mais j'aurais d'avantage vu un dessin plus rond et plus chaleureux.

    Barakamon s’offre donc un début de série correct avec ce tome 1 qui éveille clairement notre curiosité d'en voir et savoir plus sur cette charmante communauté. La visite du village vient juste de commencer et nous serons au rendez-vous à la sortie du tome 2.

    6

    Charlie One - 25 octobre 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Barakamon T.1 ?
Ecrire une critique