SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='32286'
  • Critique Olympos T.2 par

    La fin du premier tome nous avait laissés un peu hésitants, ne sachant pas trop où on allait. Maintenant, on a pris le pied et on sait désormais parfaitement où on se trouve, à savoir : en plein dans la philo.

    En vérité, ce manga ne contient pas réellement d'histoire à proprement parler. Tout se joue dans les dialogues, dans la confrontation des points de vue. Même les protagonistes, quand ils apparaissent, sont là avant tout pour apporter un autre éclairage à un discours.

    Par exemple, bien que ce manga mette en scène des dieux, il remet fortement en cause le bien-fondé de la croyance aux dieux. Existent-ils, et serait-ce le cas, peut-on vraiment s'attirer leurs faveurs en leur faisant plaisir ? D'ailleurs, pourquoi tireraient-ils du plaisir des offrandes des humains ? Car si les dieux sont omniscients et parfaits, est-il seulement possible de les contenter ? N'auraient-ils pas déjà tout ce qu'ils veulent, ou dans le cas contraire ne peuvent-ils pas l'obtenir eux-mêmes ?

    Les dialogues d'Apollon avec son "sacrifice humain", puis avec Hadès, Artémis, Zeus et enfin Ganymède, constituent autant d'interrogations, de confrontations des avis, de prises de conscience soulevant de nouvelles questions...
    Les dieux ne peuvent mentir. Est-ce vraiment un bien ? N'est-ce pas, au fond, une chance humaine de pouvoir mentir ?
    Vers la fin, le manga aborde aussi la définition du mal et l'intérêt de l'acquisition du pouvoir... Autant de réflexions qui s'additionnent, s'entremêlent et aboutissent à de nouvelles conclusions. Et en fin de compte, c'est peut-être à chacun de se forger sa propre vérité...

    Graphiquement beau, poétique, et surtout totalement philosophique, Olympos s'impose comme un manga rare, unique. Peut-être pas une perle, mais indéniablement un OVNI. Il est dommage que son prix puisse -et à raison- en rebuter plus d'un, car il s'agit d'une découverte tout à fait intéressante. Ceux qui ont l'impression d'avoir déjà tout découvert des manga et sont blasés par la multitude des clichés présents dans les divers genres, pourraient bien être surpris par celui-là.

    7

    Sherryn - 10 mai 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Olympos T.2 ?
Ecrire une critique