7
Black Bird

par Suiginto le dim. 16 févr. 2014 Staff

Alors que la date fatidique approche concernant le destin de la senka, la narration de Kanoko Sakurakouji est toujours aussi calme et posée, suivant le quotidien de nos deux tourtereaux qui ne s'affolent finalement pas plus que ça durant ces semaines qui pourraient pourtant être leurs derniers moments ensemble.

Avec un rythme parfois un peu mou, certaines actions s'étirant parfois artificiellement sur quelques tomes, on aura depuis longtemps compris que le suspense n'est pas le point fort de Black Bird.
Et finalement, c'est aussi bien comme ça! Durant ce dernier tome, on apprécie de suivre les moments calmes et mignons de Kyo et Misao avec leurs parents et leurs proches, jusqu'à l'évènement fatidique, cette fois plein d'émotion. Pendant quelques pages le suspense demeure, puis l'on découvre la résolution de l'intrigue, qui n'évite pas les facilités scénaristiques, mais qui correspond au happy end attendu.

Les graphismes délicats et très mignons de la mangaka, qui dépeignent avec beaucoup d'attention et de crédibilité les sentiments amoureux qui unissent nos héros, sont touchants jusqu'à la fin, rendant la lecture toujours aussi plaisante.

L'aura fantastique du titre est présente jusqu'au bout, avec de petites histoires bonus toutes en douceur à la fin, qui permettent de refermer le livre sans frustrations, avec l'impression d'avoir bouclé de manière plutôt convaincante cette jolie intrigue.

Si dans l'ensemble Black Bird n'évite pas certains écueils (très grand succès commercial au Japon, la série s'est tout de même étirée sur 18 tomes alors que l'intrigue n'en nécessitait pas tant), on a affaire à un superbe shôjô fantastique avec un univers yokaï bien développé et une romance très réussie, touchante et juste de bout en bout. Ne boudez pas votre plaisir maintenant que la publication vient de s'achever!

En bref

7
Black Bird
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire