8
Front Mission Dog Life and Dog Style

par Lelouch le dim. 28 oct. 2012 Staff

Cinquième tome de « Front Mission – Dog Life& Dog Style ». On retombe dans un schéma déjà utilisé précédemment : un tome scindait en deux parties assez distinctes tournant toujours autour du conflit de l’île d’Huffman.

La première partie place Kenichi Inuzuka, notre photographe de guerre, au centre de l’histoire. Il est obligé de se rejoindre un camp de réfugiés. Mais comment réagit un homme qui a l’habitude de voir des horreurs face à la misère de ces personnes ?!

La deuxième partie quand à elle fait apparaitre un nouveau personnage comme il arrive souvent dans ce manga : il s’agit de Kai Tsuneki, chauffeur de taxi à Tokyo. Sous son air inoffensif se cache quelque chose.

Ce manga se place au fil des tomes dans un style descriptif : le conflit de l’île d’Huffman sert de fond pour décrire des situations de guerres, mais aussi pour présenter les acteurs d’une guerre à différents moment du conflit. En effet, le développement de nombreux personnages qui n’apparaissent que dans un tome ou même un demi-tome permet aux auteurs de dresser un tableau, certes sombre, mais après tout c’est la guerre, des mentalités, des horreurs… Mais il reste toujours difficile de s’attacher aux personnages car leur passage dans l’histoire est court.

Un tome qui, pour moi, est meilleur que le précédent et place ce manga dans un registre assez descriptif avec cette mise en place de tableau de guerre.
Notons tout de même l’abandon depuis le tome 3 des scènes de sexe à l’utilité pas toujours justifiée. Et pour ce qui est des dessins, les dessins de combat manquent toujours de fluidité surtout concernant les méca.

En bref

8
Front Mission Dog Life and Dog Style
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire