8
Bonne Nuit Punpun

par ivan isaak le ven. 25 mai 2012 Staff

Les lecteurs ayant apprécié les deux premiers volumes de Bonne nuit Punpun ne devraient pas être déçus par ce nouvel opus, baignant dans la même ambiance que ses prédécesseurs.

Si l’atmosphère si particulière instaurée par Inio Asano dans son titre vous a charmé, la suite des aventures de Punpun, de ses amis et de son entourage devraient continuer à vous plaire. Dans ce troisième tome, outre Punpun bien entendu, l’histoire nous propose des petits focus sur ses camarades, avec en toile de fond sa « relation » avec Aiko, ainsi que quelques explications sur le passé de son oncle.

Histoire de type « tranches de vie », Punpun sort totalement des sentiers battus et le fond et la forme du récit narré par Inio Asano ne ressemblent à aucun autre. Alors forcément, si cette ambiance assez spéciale n’est pas votre tasse de thé, poursuivre la lecture du titre serait signe d’un masochisme évident, puisqu’il n’y a aucune raison que le ton adopté chance en quoi que ce soit par la suite.

Le coup de crayon du papa de Solanin est d’ailleurs le gros point fort du manga. Le contraste entre la famille de Punpun et les autres personnages de la série est toujours aussi saisissant et efficace, d’autant que rien n’est laissé au hasard et que les décors sont remarquablement fournis et détaillés. L’immersion est totale et si le style ne rebute pas (notamment la représentation des adultes), l’adhésion pourrait l’être tout autant.

Œuvre toujours aussi à part, Bonne nuit Punpun plaira encore à ceux ayant aimé les premiers volumes et laissera de marbre les autres. Inio Asano signe là un titre très personnel, mais qui mérite indéniablement le coup d’œil, pour sa singularité.

En bref

8
Bonne Nuit Punpun
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire