7
Namida Usagi - Un amour sans retour

par Den d Ice le jeu. 26 janv. 2012 Staff

Momoka s'est prise une veste lors de sa déclaration d'amour. Blessée, la jeune fille se laisse aller à l'habituelle phase de torrent de larmes. Touchante au possible, Momoka nous montre son côté fleur bleue, en proie au désarroi. Ai Minase a le don de rendre ce moment terriblement attendrissant, alors que l'on pourrait s'attendre à de la tristesse "guimauve".
Notre héroïne, bien que jeune et inexpérimentée, prend sur elle et décide de continuer à le fréquenter, même si les sentiment de Narumi sont purement amicaux. Par cette importante prise de décision (qui ne la destine qu'a souffrir davantage) l'auteur insiste sur la psychologie complexe de son héroïne, qui se veut à la fois fragile comme le cristal, mais qui se donne à lui, solide comme un roc. Une mise en avant de sa personnalité, bien ficelée et subtilement amenée.

L'auteur n'a cependant pas encore vidé son sac. Elle intègre à son récit un nouveau personnage, une jolie demoiselle, Moa. Bien qu'elle soit ravissante (l'auteur nous éblouit une nouvelle fois par ses talents de dessinatrice) elle tient le rôle de potiche, ne servant pour l'instant qu'à mettre en exergue la dualité qui tiraille Narumi et la psychologie de Momoka. En effet, ce personnage anéantit en un éclair, le fait d'aimer Narumi en silence.
Alors qu'une prise de conscience se fait sentir pour Momoka, Ai Minase continue de mettre de l'huile sur le feu et fait intervenir Amano (le "beau gosse de service, meilleur ami de Narumi). Un sacré chamboulement.

Ce troisième volume redistribue toutes les cartes. Les pronostics au second tome volent en éclat, et même si la série ne brille pas par son originalité, elle a le don de captiver instantanément le lecteur. Une série joliment dessiné où les revirements de situation sont légions et surtout très bien amenés, sans jamais avoir la sensation que l'auteur en fait des tonnes. Un beau shojo empli de fraîcheur.

En bref

7
Namida Usagi - Un amour sans retour
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire