7
Suicide Island

par ivan isaak le sam. 26 nov. 2011 Staff

Avec un pitch accrocheur, Suicide Island, le nouveau seinen de Kazé Manga, signé Kôji Mori, arrive en France et ce premier volume laisse une impression globalement positive, malgré quelques réserves.

Avec ces faux airs de Battle Royale (des individus sont envoyés sur une île, suite à une volonté du gouvernement japonais), Suicide Island devrait intéresser un grand nombre de lecteurs. Regrouper des suicidaires sur une île apparemment déserte, ne leur laissant pour informations qu'un communiqué un brin laconique : un principe simple, pour une "intrigue" qui s'oriente rapidement entre l'analyse psychologique des "survivants" et la nécessité de ces derniers de s'organiser pour rester en vie... Paradoxal ? Oui, mais pas tant que ça au final...

La lecture de ce tome passe par plusieurs étapes. La découverte de l'île, avec le choc que cela va représenter pour certains, les blessures psychologiques de notre héros, mais également de ses camarades, ou encore les instincts primaires qui se réveillent succèdent aux initiatives prises pour organiser un semblant de vie pour cette communauté, composée de gens qui souhaitent en finir mais qui soit manque de courage pour passer définitivement à l'acte, soit ne désirent pas le faire dans ce lieu qui leur est inconnu, et ce pour des raisons diverses.

Plus complexe et profond qu'il ne parait être au départ, Suicide Island pourrait devenir une oeuvre de référence dans les tomes à venir si l'aspect psychologique, présent mais parfois secondaire, se fait plus poussé par la suite et si le graphisme, un peu fade sur certains passages et pas forcément parfaitement expressif, réussit à être plus fin et juste, malgré des décors plutôt détaillés.

Même s'il n'est pour l'instant pas parfait, Suicide Island dispose de suffisamment de qualités pour séduire le plus grand nombre. Et avec quelques améliorations par la suite, il pourrait bien tenir toutes ses promesses...

En bref

7
Suicide Island
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire