5
The Sacred Blacksmith

par ivan isaak le mer. 8 sept. 2010 Staff

Cecily a pris une bonne résolution : elle souhaite « sauver tous ceux qui ont besoin de l’être », quels qu’ils soient. Pour cela, elle pourra désormais compter sur l’aide d’Aria, l’épée enchantée…

Aria et Cecily sont subitement attaquées par 3 demoiselles porteuses d’épées enchantées. Malgré l’aide d’Aria, dont Cecily ne maitrise pas encore tout à fait les pouvoirs, la jeune chevalier est mise en grande difficultés par ses assaillantes. Une nouvelle fois, l’arrivée de Luke, mis au courant de la situation par la « princesse » pour laquelle travaillent les adversaires de Cecily, va permettre à notre héroïne de s’en sortir. La raison de cette attaque vient du désir de Lady Charlotte, enfant illégitime de l’empereur, de prouver sa valeur à son père, en mémoire de sa mère décédée…

Après 2 premiers volumes très moyens et assez vides, The sacred blacksmith nous revient donc avec ce tome 3, malheureusement sans véritable évolution notable dans le contenu. Toujours autant versé dans le fan-service gros seins, très lourd et inutile vu le style de récit qu’est censé présenter la série, le titre souffre surtout par une avalanche de bons sentiments assez niais (Cecily souhaitant aider « tous ceux qui ont besoin de l’être »…) et par l’absence totale de véritable fil rouge, même s’il semble que nous connaissons désormais le nom d’un « méchant » (mais il faut pour cela attendre les toutes dernières pages du volume, qui en compte 170). Cette histoire de princesse illégitime qui veut honorer le souvenir de sa défunte mère est tellement vue et revue qu’elle ne passionne guère et seules les courtes apparitions de Luke et les quelques informations, très relatives, sur les épées enchantées sont dignes d’intérêt. Le dessin reste lui très bon, mais sans style propre, et la qualité d’édition est toujours au rendez-vous. Mais c’est bien entendu insuffisant pour le moment.

Toujours aussi peu emballant, The sacred blacksmith ne mérite pour l’instant pas qu’on s’attarde plus dessus. Le rythme de parution devrait désormais baisser, puisqu’un seul tome nous sépare de la parution japonaise. Peut-être la seule bonne nouvelle…

En bref

5
The Sacred Blacksmith
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire