8
Sawako

par ivan isaak le lun. 10 mai 2010 Staff

Tôru, le grand frère de Ryû et amour secret de Yoshida, arrive à la maison familiale plus tôt que prévu. Cette surprise fait énormément plaisir à Yoshida mais…

Tôru présent, Yoshida n’a d’yeux que pour lui. Mais voilà, Tôru n’est pas venu seul ! En apprenant la nouvelle, Yoshida est tout d’abord surprise puis réagit de manière plutôt positive. Sawako et Yano ne savent pas réellement comment réagir… La situation amène une dispute entre Yoshida et Ryû mais une explication entre Tôru et la jeune fille arrangera les choses… Puis vient Noël, avec l’organisation d’une soirée par Kazehaya. Sawako souhaite y aller mais son père semble prendre Noël très à cœur…

Avec son dessin typiquement shôjo, Sawako semble à première vue n’avoir rien de particulier lui permettant de se détacher des autres séries du genre. En partant d’un personnage principal à la personnalité particulière, on pensait que le titre allait avoir une atmosphère singulière. Le changement assez rapide de la situation de Sawako avait alors paru être un point faible. Mais le titre a su en tiré profit et les relations entre les différents personnages, que ce soient des relations amoureuses ou amicales, vues par les yeux de l’héroïne qui les découvrent, sont rendues avec une troublante justesse, le tout mâtiné d’un humour très présent et diablement efficace, autant du côté des dialogues que du graphisme, où Karuho Shiina excelle. Ne délaissant aucun personnage secondaire, l’auteure réussit à rendre chacun de ses protagonistes attachant et vrai.

Après 6 volumes, Sawako a trouvé son rythme de croisière. On se retrouve avec un shôjo frais, drôle et touchant, où chaque personnage a droit à une participation active. Une lecture très agréable pour un titre de qualité.

En bref

8
Sawako
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire