8
Momo - The Beautiful Spirit

par Abbé le ven. 28 mars 2014

Le nouveau titre de Tonkam fait ici dans l’adaptation avec ce remake de Momotaro, un conte très connu au Japon qui raconte les exploits d’un jeune garçon trouvé dans une pêche qui libérera les habitants d’un village d’une horde de démons. Il sera pour cela aidé d’un chien, d’un singe et d’un faisan.

Dans un style bien plus adulte par l’atmosphère sombre qui l’entoure, Yuji Kobayashi, spécialiste par ailleurs des réadaptations, situe sa trame dans un décor de science-fiction, sur une planète lointaine peuplée de créatures humanoïdes où chaque figure mythologique et animale du conte subit une réinterprétation originale dans laquelle ils se déclinent en clan, du moins le chien et le faisan. La réadaptation est assez bluffante par ailleurs tant le titre se réapproprie à merveille un classique du folklore japonais. La pêche du conte devient ici un vaisseau échoué dans lequel il n’y a pas un, mais deux héros, Momo et Tarô (admirez la subtilité de l’auteur).

Sur un rythme assez élevé que permet le peu de textes au profit de l’action, la trame parvient à entraîner le lecteur dans un univers futuriste sans trop de difficultés. Riche en détail, le crayon noir et ciselé du talentueux Z-One, dont il s’agit de la première oeuvre, facilite l’immersion dans ce monde aux apparences hostiles et sauvages, mais qui obéit pourtant à des principes de sociétés. Porté par de belles illustrations et des personnages aux traits détaillés, Momotaro séduit par une adaptation visuelle agréable

Entre tradition et science-fiction, cette adaptation du conte légendaire réussit son pari d’entrée de jeu. A tel point qu’il est possible de profiter du titre sans pour autant connaître l’oeuvre originale.

En bref

8
Momo - The Beautiful Spirit
Abbé Suivre Abbé Toutes ses critiques (20)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire