Critique Manga Icare

7
Icare

par ginevra le sam. 25 mars 2023 Staff

Le rêve de l'humanité : voler

C'est une bien étrange histoire d'un bébé qui vole à peine sorti du ventre de sa mère. Bien sûr, les scientifiques de l'armée vont s'en emparer pour tenter de découvrir d'où vient son don pour les reproduire. C'est ainsi que l'on retrouve 20ans plus tard le jeune homme, baptisé Icare, prisonnier d'un centre de recherches secret. La seule personne à être gentille avec lui est la jeune scientifique Yukiko. L'amour entre ces deux jeunes gens n'est qu'une question de temps!

Pour illustrer cette histoire qui ne sera, hélas, jamais réellement terminée, Moebius et son complice Jean Annestay ont fait appel à Jiro Taniguchi. L'élégance de ses graphismes sert admirablement le scénario. Le N&B permet d'adoucir la violence de certaines scènes comme les attentats dans les foules par explosion d'individus artificiels "défectueux".

L'interview de Moebius en fin d'album est très intéressante puisque c'est par elle que nous apprenons que la fin plutôt abrupte attendait une suite au départ. Il est vrai que j'aurais voulu en savoir plus sur l'énigmatique Tanaka, l'ambiguë général et le "savant fou" Kimura. Mais, tant pis, à moi d'imaginer la suite.

J'ai du mal à savoir si j'aime ou pas cet album… Heureusement qu'il y a les dessins de Jiro Taniguchi!

En bref

Une étrange histoire dont l'interview de Moebius révèle qu'elle aurait dû se poursuivre. Mais il y a les dessins de Jiro Taniguchi pour nous faire rêver au mythe d'Icare.

7
Icare
Positif

dessins superbes

Negatif

histoire pas réellement terminée

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2774)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire