Critique Manhua The One #5

7
The One

par Tampopo24 le lun. 23 janv. 2023 Staff

Relation Tante-Nièce

Virage et retrouvailles réussis avec ce tome où on se concentre pleinement sur l'évolution de Lélé et non sa relation avec les jumeaux, ça fait un bien fou !

On avait quitté Lélé dans le tome précédent au Japon avec les jumeaux au cours d'un shooting pour une grosse campagne où son côté "pleureuse" m'avait agacée. On la retrouve à Taïwan avec sa famille après une grosse perte qui va la faire grandir d'un coup. L'autrice joue très bien la carte de cette évolution en coupant un peu son héroïne du reste du monde pour la propulser par la même occasion. Un tome salvateur.

J'ai beaucoup aimé cette évolution subite à marche forcée de l'héroïne. Certes, nous sommes dans du totalement rocambolesque avec une tante qui joue les méchantes employeuses exploiteuses pour mieux la faire sortir de sa coquille et atteindre les sommets qu'elle la savait capable d'atteindre, mais c'est un peu le propre de la série, ce surjeu, alors on l'accepte. J'ai pris plaisir à voir Lélé arrêter de pleurer, redresser la tête et avancer. Sous le trait de Nicky Lee, elle est vraiment sublime maintenant qu'elle est sûre d'elle comme mannequin. La dessinatrice s'en donne d'ailleurs à coeur joie avec les nombreux looks dont elle l'affuble lors de ses multiples séances photos. C'est très plaisant à voir.

Autre avantage de ce tome, en ne voyant pas les jumeaux, que pourtant j'adore, la série prend un virage plus sérieux à l'image de la relation entre Lélé et sa tante qui est au coeur de ce tome. On apprend enfin à connaître cette dernière et si en off elle remplace un peu Lélé dans sa posture de pleurnicheuse, en face c'est une force de la nature, donc j'ai apprécié le rôle de directrice d'agence, parce qu'elle a vraiment fait évoluer sa pupille. En off, j'ai été attendrie par la relation qu'elle va nouer avec son meilleur ami devenu amant de circonstance. D'un côté, j'ai trouvé ça frais de parler ainsi de sexe entre amis de manière aussi décomplexé. De l'autre, j'ai trouvé ça d'une maladresse confondante de faire du seul personnage gay, finalement un type qui découvre qu'il aime les femmes, et un élément comique de l'histoire. Pourquoi toujours ridiculiser ce genre de personnage ?

En bref

La série repart en tout cas sur d'excellent rail avec une héroïne prête à vivre de nouvelles aventures. Nicky Lee est peut-être allée un peu vite en besogne ici, mais elle fait prendre un sacré virage à Lélé et on prend plaisir à admirer sa nouvelle version plus sûre d'elle et moins pleurnicheuse qui nous offre de superbes planches et une personnalité moins lisse. J'ai hâte de découvrir ses nouvelles aventures de l'autre côté du Pacifique !

7
The One
Positif

Un tome moins humoristique et plus porté sur l'émotion

Une relation Tante-Nièce intéressante

Une belle accélération de l'intrigue

Un dessin toujours aussi classe accentué par les boulot de Lélé

Negatif

Une façon malaisante de traiter les personnages LGBT sous couvert d'humour

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1004)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire