7
Le Renard et le Petit Tanuki

par Tampopo24 le jeu. 18 nov. 2021 Staff

Affronter son passé

C'est tellement doux de retrouver Manpachi et Senzo ainsi que leurs amis à chaque tome et pourtant sous des dehors tout mignon, l'autrice ne les épargne vraiment pas.

Dans ce nouveau tome, l'autrice commence à revenir sur le passé de ses personnages, les secrets qu'ils cachent et leurs origines. J'ai beaucoup aimé le mélange de douceur et de noirceur qui en ressort. On se croirait presque en pleine thérapie avec eux mais avec un touche propre à l'autrice qui sublime les relations interespèces.

J'ai adoré plonger progressivement dans les affres des souvenirs de Senzo, la pauvre bête noire de notre histoire, qui a pourtant un coeur d'ange même s'il ne veut pas le reconnaître. La dynamique entre lui et les autres personnages est toujours aussi mignonne. Ce gros bougon au coeur d'or nous touche, alors forcément quand on plonge dans les tristes souvenirs qu'il a du premier Manpachi, on ne peut qu'être désolée pour lui. Cependant, l'autrice ne se contente pas de faire du pathos, elle associe cela à de très beaux moments humains mais également au développement d'un riche folklore.

Le renard et le petit tanuki est ainsi une série à la fois humaine et ésotérique où les deux se mélangent à merveille. J'ai apprécié de voir que la mangaka cherchait à expliquer un peu les origines de son univers, expliquant l'origine des métamorphes et plus particulièrement de ceux qu'on croise. J'ai aimé également qu'elle commence à développer les autres personnages et ne se concentre pas que sur le duo de héros. L'histoire de Koyuki, sur laquelle on commence à lever le voile, mérite ainsi d'être racontée, tout comme la relation terriblement attachante de Tachibana et Mikumo.

Avec un rythme chaloupant, elle conjugue ainsi mythologie de la série et développement plus personnel pour donner une intrigue vraiment prenante à lire où la noirceur monte peu à peu pour exploser dans le dernier quart du tome. Cela donne une lecture assez tranquille dans un premier temps, avec un ton émouvant mais également humoristique, où on sourit des tendres évolutions de chacun, comme on sourit en observant les mécanismes régissant une famille. Mais en belle conteuse qu'elle est, petit à petit elle glisse les indices d'une histoire plus corsée et plus sombre où le mystère est épais entre ce qui se passe dans les cieux et sur Terre.

Bonus : Les petites histoires annexes muettes sont un très bel exercice de style également entre humour et tendresse, on fond littéralement !

En bref

Mi Tagawa continue de m'enchanter avec cette douce histoire animalière bien plus profonde et riche que le topo de départ pouvait le laisser croire. Elle parvient à trouver le parfait équilibre et le bon mélange entre les différents éléments de son histoire, tout en nous surprenant de temps en temps et nous intrigant avec des mystères fondateurs de l'histoire pour lesquels on n'a que de fins indices, ce qui nous pousse à avoir envie de lire la suite. Mais si cela ne vous suffit pas, peut-être serez-vous touché comme moi par la tendresse qui s'épanouit dans chacun des duos de la série et qui me va droit au coeur, car après tout tout le monde à le droit à l'amour.

7
Le Renard et le Petit Tanuki
Positif

Une série à l'ambiance chaleureuse

Une autrice excellente conteuse

Le développement de la mythologie de la série

De belles relations interespèces émouvantes

Un héros bougon au grand coeur

Des personnages secondaires également développés

Petite plongée dans le passé de Senzo

Negatif

Un début un peu lent et anecdotique

Un tome un peu court (166 pages...)

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (674)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire