8
Bomber boy

par MassLunar le sam. 18 sept. 2021 Staff

Une bombe désamorcée...

Bomber Boy poursuit sa mission tranquillement avec un scénario beaucoup plus approfondie et accrocheur dans ce second volume. Comme souvent, le premier tome d'une série expose l'intrigue avec plus ou moins d'accroche et il faut alors attendre le second volume pour comprendre les tenants et aboutissants de cette même intrigue.

Pour rappel, Bomber Boy est une série de guerre opposant l'Empire du Yamato ( sorte de décalque fictif du Japon) aux forces occidentales de Mars. Alors que le Yamato est éculé dans cette guerre et se fait malmener par son adversaire, un espoir demeure toutefois à travers un robot humanoide du nom de Kitetsu. Malgré son allure de gosse, Kitetsu est une arme envoyé en dernier recours pour anéantir les bases ennemis. Sa puissance de feu est égale à un formidable cuirassé de guerre. De plus, cette arme mobile peut compter sur le soutien et l'aide d'une escouade spéciale appelé les Forces du Vent Divin, un groupe de baroudeurs doté chacun de compétences propres.

Mais Kitetsu possède un point faible. Sa durée d'activation est limité et il n'a que 13 minutes pour remplir sa mission. Et , suite à une précédente mission du volume 1, le gouvernement de Mars le sait parfaitement...

Dans ce second tome, les personnages autour de Kitetsu et Kitetsu lui-même se dévoilent un peu plus ce qui apporte plus d'humanité et donc de nuance par rapport au premier tome. On devine que le mangaka Mikumo Seto a à coeur de développer ses personnages. C'est donc le cas de l'un des soldats des forces spéciales du Vent divin dont on découvre les origines misérables. De même, le passé du robot Kitetsu apparaît brièvement à travers quelques flash-backs introduisant un certain " démon rouge" dont on découvrira sans doute l'histoire dans le troisième tome.

Les personnages présentent beaucoup plus d'intérêt dans ce second opus. On s'éloigne d'un bête manga de guerre pour se focaliser davantage sur ses rouages humains. Mais la guerre demeure au premier plan et Mikumo Seto propose ici un twist qui va sans doute nous amener à côtoyer l'empire de Mars dont le chef militaire est introduit par un classique mais toujours efficace dessin à contre-jour. Petit bémol du côté des antagonistes qui semblent être tous calqués sur un même visuel façon soldats nazis avec leurs uniforme noirs et leurs traits à la serpe. Bomber Boy gagnerait à être moins cliché dans sa représentation des adversaires et à y distiller plus d'empathie chez ces méchants. 

Côté dessin,  le style tranché et fluide de Mikumo Seto est agréable. Les trames captent bien l'ambiance féroce de cette guerre et l'aspect SF est également bien retranscrit à travers ce robot qu'est Kitetsu, arme de guerre pas forcément indestructible...La narration est encore plus efficace que le premier tome. Les missions ne sont pas traitées de manière expéditives et le découpage permet de savourer la confrontation de longue haleine entre Kitetsu et le lieutenant Thomas Acker. 

En bref

Pour ce second tome, Bomber Boy développe ses qualités. Le mangaka Mikumo Seto développe un peu plus ses personnages ce qui élargit un peu plus ce titre au delà d'un simple manga de guerre. L' action est plus efficace avec davantage d'enjeux et nous pouvons nous attendre à un troisième tome riche en révélations. En somme, Bomber Boy s'annonce avec ce tome 2 plus accrocheur comme un bon manga de guerre composé de personnages intéressants à l''exception d'antagonistes un peu calqués sur le même moule rigide façon soldats de la Wehrmacht.

8
Bomber boy
Positif

Des personnages plus développées qui nuancent le simple registre du manga de guerre

De l'action découpée de manière efficace et un revers intéressant pour l'empire du Yamato.

Negatif

Les antagonistes façon Nazi-like

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (257)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire