7
Don't Fake Your Smile

par Sachiko-chi le mar. 13 avril 2021 Staff

Deux mots pour ce tome : Rapprochement et Eloignement !

Si le tome précédent m'avait pas mal déçu, celui-ci remonte le niveau ! Tout d'abord, on a un tome plutôt fin mais qui au moins est entièrement consacré à l'histoire et ne vient pas se faire couper par des histoires courtes bonus !

On retrouve toujours nos mêmes protagonistes, Niji et Gaku. Ils sont dans un cadre entièrement scolaire, ils doivent travailler pour leurs examens, on est presque dans un voyage puisqu'ils ne semblent pas dormir chez eux. Comme ce tome se concentre sur ces examens, et qu'il est plutôt fin, il n'y a pas énormément de choses qui se passent. En revanche, peu d'événements, mais ils sont percutants, ils sont forts, et certains mettent même mal à l'aise !
Cela vient rejoindre d'ailleurs la couverture qui ne me plait pas des masses, j'ai l'impression d'être spectatrice d'une scène non consentie...

Nos deux protagonistes Niji et Gaku qui s'étaient dévoilés leurs sentiments dans le tome précédent, continuent de se rapprocher dans celui-ci. Ils essaient de passer le plus de temps possible ensemble, tout en restant discret. Ils ne veulent pas forcément que leur relation soit mise au grand jour. Leur relation est vraiment intéressante, c'est Niji qui mène la danse, puisqu'elle ne veut pas être prise dans les bras de Gaku sans son accord, ou elle ne veut pas non plus être embrassée comme il l'entend. Ce comportement vient vraiment amener une touche de modernité à Niji, et qui contribue à l'évolution de la femme.
Mais notre protagoniste féminine à ces petites faiblesses, et la situation classique revient... Niji fait face, et se remet très doucement de son agression, on voit une certaine évolution chez elle. Elle reprend tout doucement une vie plus normale, et accepte de nouveau certaines choses qui ne lui étaient plus possibles depuis son agression. Mais elle a ce petit côté jeune fille en détresse qui a été sorti et pointé c'est un peu dommage, puisque du coup toute la partie judo qui m'avait vraiment charmé dans les premiers tomes a vraiment disparu...
Si Gaku c'était un bourrin, il se calme de plus en plus, il apprend à se "contrôler", se mesurer pour ne pas brusquer Niji. Il respecte vraiment ses choix et ses envies, et ça renvoi vraiment une bonne image du personnage. Mais la mangaka semble être un peu sadique, et elle nous donne l'impression que Gaku est tout de même un personnage faible psychologiquement et qu'il pourrait se laisser aller à ses pulsions... En tout cas je n'espère pas un revirement de la sorte !
La mangaka a fait un travail très impressionnant sur ces deux personnages dont on voit une vraie évolution surtout positive bien que Gaku ce soit encore les montagnes russes en lui !

Mais elle ne s'attarde pas que sur ces deux personnages, elle n'oublie pas de nous parler de Hiyori et du professeur, puisque lui aussi à son rôle à jouer dans cette histoire...
Hiyori est vraiment un personnage qui a énormément changer depuis le début et pas forcément dans le bon sens... Pour lui c'est vraiment une descente aux enfers... Il se coupe de ses meilleurs amis Gaku et Niji, puisqu'en ayant des sentiments pour Gaku, ça le fait trop souffrir de les voir ou de les savoir ensemble... Ce qui peut totalement se comprendre, et qui le fait vraiment paraître plus humain que n'importe quel personnage... Mais est-ce que cela justifie de faire n'importe quoi ? De se laisser aller ? De se laisser réconforter, consoler par le premier venu ? J'en suis moins sûre... Il est vraiment entrain de traverser une mauvaise passe, et il ne peut qu'oublier cette peine, cette souffrance au côté de leur professeur...
En parlant de ce dernier, c'est clairement le personnage que je déteste le plus... Je n'aime pas ce personnage, qui me met mal à l'aise à chacune de ses apparitions, je ne sais pas ce qu'il est capable de faire. Il est vraiment bizarre depuis sa première apparition, je n'arrive pas à le cerner et je ne comprends pas ce qu'il cherche à faire...

J'ai tout de même deux points qui me chagrinent un peu, l'absence de judo. C'était vraiment un point important pour moi cette histoire, et ce sport a complètement disparu des radars, il n'y a plus aucun lien, et n'est même plus cité... Et deuxièmement l'absence d'enquête... J'ai l'impression que l'agresseur de Niji ne sera jamais retrouvé, on a aucune information, rien n'est dit, on ne suit même pas la police... J'avoue que j'aimerai bien connaître le visage de cet agresseur pour permettre de mettre un vrai point final à cette histoire quand il sera temps de la quitter...

En bref

Un tome meilleur que le premier avec des personnages dont on remarque les changements, l'évolution, que ce soit positif ou négatif d'ailleurs. Pas énormément d'événements, mais le peu qui se passe est percutant, et le message passe très bien !

7
Don't Fake Your Smile
Positif

Des dessins qui collent à l'ambiance

Des personnages avec des évolutions différentes et intéressantes

Une modernité auprès de Niji

Des messages percutants

Hiyori qui est plus humain que n'importe quel personnage

Negatif

L'absence d'enquête se fait vraiment sentir

Le judo manque de plus en plus à l'appel

Quelques idées plus classiques se glissent

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (150)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire