Critique Manga Life

8
Life

par Sherryn le lun. 25 mai 1970 Staff

Autant le dire tout de suite, je suis incapable de m'affranchir de l'influence du drama alors je vais faire de la comparaison... Si vous n'avez pas vu le drama, dites-vous que les défauts que je relève à ce manga ne vous toucheront très probablement pas et que vous avez de bonnes chances de l'apprécier davantage que moi.
Life est un shôjo dont le sujet est le mal-être de la génération adolescente et notamment les persécutions scolaires. Par rapport au drama, il montre certaines images plus dures (notamment l'automutilation d'Ayumu, ou encore le job de bunny girl d'Hatori), mais d'autres scènes se révèlent plus légères (par exemple l'absence de tentative de suicide chez la meilleure amie d'Ayumu). D'une façon générale, le manga dénué de l'excellent jeu des acteurs et des judicieux choix de cadrage se montre beaucoup plus plat que le drama et donc moins percutant ; d'ailleurs l'auteur dit bien elle-même qu'elle a été obligée d'édulcolorer certaines scènes jugées trop violentes, alors qu'en parallèle elle recevait des lettres de lectrices lui narrant des expériences bien plus dures !
Certains plans ne mettent pas assez en valeur des éléments essentiels, ce qui est dommageable pour la crédibilité du manga et les réactions des personnages. L'effet de groupe des persécutions, l'indifférence d'autrui ou leur participation occasionnelle, voire leur peur de se retrouver pris dans l'engrenage, est extrêmement mal retranscrite, tout comme la nature même de la persécution qui peut revêtir des formes particulièrement humiliantes (et sur ce point le drama avait le mérite de parfaitement souligner les sentiments des personnages, pas seulement leurs sentiments de tristesse, de doute et de désespoir, mais aussi et surtout leur sentiment d'impuissance et la vanité de toute résistance face aux traitements infligés).
Autre personnage dont le traitement manque de justesse : Katsumi, dont le déséquilibre psychique dû à sa situation familiale ne se perçoit pas bien et dont les réactions peuvent par conséquent paraître encore plus incompréhensibles tant qu'on ne connaît pas son histoire.
Toutefois, ce manga reste à l'heure actuelle le seul à aborder de façon aussi développée, frontale et crue ce véritable fléau de la société que sont les persécutions sociales (et surtout en Europe où leur existence est généralement tout simplement niée). Même s'il a des faiblesses, et même s'il manque de dureté par rapport à la réalité, pour beaucoup de personnes il constituera sans doute une révélation, pour peu bien que ces personnes-là ne choisissent pas de se boucher les yeux et le nez en prétendant que le manga exagère sur tous les points, alors que bien au contraire, il a fallu l'alléger...

En bref

8
Life
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire