8
DEAD Tube

par DBZ-Master le jeu. 30 mars 2017 Staff

Ce tome 4 de "Dead Tube" nous plonge cette fois-ci dans une ambiance assez différente de ses prédécesseurs, assez similaire à un "slasher movie".

 

Alors que la course à l'audience était la quête principale des protagonistes jusqu'à présent, le nouveau défi de "Dead Tube" est de filmer aussi longtemps que possible un assassin qui aura pour but de tuer chaque personne présente sur l'île. Et l'ambiance qui s'en dégage nous fais immédiatement penser à des films d'horreur comme "Scream" ou "Vendredi 13". Cette impression est renforcée quand Tomohiro évoque cette ressemblance avec ce genre de films, tout en essayant de clarifier la situation dans laquelle le groupe est impliquée.

 

Le détail que j'ai particulièrement apprécié est "l'utilité" des scènes de sexe. Ces scènes qui nous ont été montrées jusqu'à présent étaient assez superficielles depuis le début du manga, un fan service un peu trop présent, mais qui trouvent cette fois-ci une justification peu banale: le cliché du "slasher". Il est bien connu que dans ce genre de scénario, les personnages ayant des rapports sexuels s'en sortent rarement, et c'est cette règle qui fût exploitée avec brio dans ce tome. 

 

Le côté vraiment intéressant, c'est que ce tome 4 peut être interpréter par le lecteur de différentes manières, l'une d'entre elles étant de lire ce volume en félicitant l'auteur pour son interprétation d'un "slasher" qui y intégre des clichés propres à ce style et parfaitement assumés, que les amateurs du genre reconnaîtront à coup sûr, tout en plaçant des commentaires ici et là via ses personnages afin de dire au lecteur: "Ce ne sont pas des clichés dûs au manque d'inspiration, je le fais exprès !".

Personnellement, ce fût mon interprétation. Une autre manière de le lire est de savourer le retournement de situation des personnages. Alors que nous suivions des personnages mettant en place eux-mêmes des situations dangereuses afin de filmer quelque chose de sensationnel, mais malgré tout de contrôlé, l'ambiance mise en place dans ce tome 4 renverse complètement ce sentiment de contrôle et place les protagonistes dans une situation qu'ils ne peuvent maîtriser, les faisant ainsi passer de "metteurs en scène" à de simples acteurs. Un changement radical et très intéressant à suivre.

 

Nous pouvons aussi assister à de grands changements relationnels entre les différents personnages principaux, ainsi qu'au développement de leurs personnalités. Les questions que cela soulève pour la suite sont nombreuses, surtout concernant un personnage précis, qui à la suite d'un choc émotionnel, se retrouvera bouleversé et complètement imprévisible, rendant l'attente jusqu'au tome suivant insoutenable.

En bref

Un tome 4 plus que satisfaisant, un scénario inspiré des "slasher movies" parfaitement assumé par l'auteur accompagné d'un très bon développement des personnages principaux.

8
DEAD Tube
Positif

Un scénario cliché assumé

Développement des personnages principaux

Très bon suspens

Negatif

DBZ-Master Suivre DBZ-Master Toutes ses critiques (13)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire