9
Ad Astra

par Sherryn le dim. 9 août 2015 Staff

Suite et fin de la grandiose bataille de Cannes, probablement le plus grand triomphe d'Hannibal !

On reste admiratif devant la maestria avec laquelle la mangaka est parvenue à rendre vivante, ressuscitant les drames humains et les nombreux doutes et tentatives désespérées des personnages, cette extraordinaire bataille dont le déroulement reste, de nos jours encore, étudié dans certaines écoles militaires.

Tandis qu'Hannibal est au sommet de sa gloire, Scipion, encore jeune, se nourrit de ses expériences et de ses frustrations, et sa volonté de s'élever dans la hiérarchie romaine commence à s'accroître réellement. Par ailleurs, Hannibal s'attire de nouveaux ennemis, y compris dans son propre camp, et gageons que l'auteur saura tirer parti de ces rancoeurs pour leur donner un rôle décisif un jour ou l'autre.

Tout au long des pages, la lecture est d'une intensité extraordinaire grâce au soin apporté sur tous les aspects de ce manga. La narration est très dynamique et prenante, les personnages psychologiquement soignés, le dessin exceptionnel. Il est difficile de trouver un défaut à Ad Astra ; éventuellement sur le plan de la réalité historique mais en tant que fiction, c'est une oeuvre admirable sur tous les plans.

C'est bouleversé et tendu qu'on vole d'une page à l'autre sans se rendre compte du temps qui passe. Ce manga est une tuerie, rien de moins ; et les tomes défilant ne démentent pas d'un iota ce constat.

En bref

9
Ad Astra
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire