7
Le maître des livres

par Sherryn le mar. 28 juil. 2015 Staff

Quatre tomes déjà et cette série reste fidèle à son esprit initial, chaque chapitre débordant d'amour pour les livres et la lecture !

Unique point noir, mais c'est compltèement personnel : dans ce volume, comme pour le précédent, j'ai eu beaucoup de peine à accrocher à la définition de "bibliothécaire" tel que décrits pour répondre aux doutes de Kayo. La bibliothèque, c'est mon job actuel, ma formation (qui est enchaînée au-dessus d'une formation professionnelle de libraire), et si tout va bien, ce sera bientôt mon métier définitif. Je me suis sentie presque insultée face aux soit-disant "compétences du bibliothécaire" décrites dans ce chapitre, tellement c'est à la fois à côté de la plaque et très éloigné des vraies compétences qui sont réellement demandées... Comme s'il suffisait de "trouver un livre" pour être bibliothécaire, la bonne blague...

Cependant, et je le répète, ce manga est excellent pour rêver, c'est une déclaration d'amour à la lecture et aux livres ! Mais c'est important de garder à l'esprit qu'il ne correspond que très superficiellement à la réalité du métier de bibliothécaire.

Les points étant mis sur les i, heureusement cette partie assez discutable touche à sa fin et on passe à de nouveaux classiques : La petite sirène, version Andersen, qui rappelle à quel point ce conte est éloigné de la version qu'en a faite Disney par la suite ; et un livre que nous connaissons bien, et dont on relit des passages avec émotion : Le petit prince de Saint-Exupéry, qui décidément ne connaît pas de frontières et résonne toujours avec une justesse incomparable !

À côté de cela, l'auteur n'oublie pas de continuer à développer le petit monde des personnages principaux et une nouvelle fois, les livres et leurs récits seront le moteur de leurs changements. Ce manga a une très jolie façon de démontrer à quel point la lecture et les réflexions qu'elle induit, peut métamorphoser la vie de certaines personnes (et je pense que tous ceux qui aiment lire et ont beaucoup lu, ont probablement déjà expérimenté cela).

Bref, le petit univers de La Rose Trémière poursuit son bonhomme de chemin... Et lentement mais sûrement, on voit les protagonistes avancer, progresser, la tête pleine d'interrogations, de songes d'avenir... et de livres.

Le graphisme reste fidèle à lui-même. Plaisant, mais un peu vide sur certaines planches car facilement noyé sous les trames, il se montre par ailleurs assez stylisé et ne montre pas forcément le côté réaliste auquel aspire le genre tranche de vie. Ce qui n'est pas plus mal, car du coup cela reflète assez bien le fait que Le maître des livres est surtout une série fantasmée et pas forcément réaliste justement.

La lecture se poursuit donc avec plaisir. Honnêtement, ce n'est rien de transcendant, et si vous êtes professionnel de la librairie et de la bibliothèque, il est possible que vous ne vous y reconnaissiez pas forcément. Mais si, sans être professionnel, si vous aimez profondément la lecture et les livres, alors il ne fait aucun doute que cette série saura vous parler, car c'est là et de loin, sa plus grande qualité.

En bref

7
Le maître des livres
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire