8
Ad Astra

par Sherryn le dim. 8 févr. 2015 Staff

Le prudent et inflexible stratège Minucius n'est pas parvenu à convaincre son peuple de l'intelligence de son action, ce qui l'a empêché de la mener à son terme. Un dictateur plus fougueux se dresse maintenant face à Hannibal...

Ce tome passe assez rapidement sur la stratégie d'Hannibal, inattendue comme d'habitude. On comprend vite que l'intelligent Carthaginois a à nouveau piégé ses adversaires à sachant voir là où les Romains n'ont pas su observer. La surprise n'est donc pas forcément au rendez-vous ; néanmoins, ce volume développe avec une verve narrative que l'on connaît désormais, la tension et le dynamisme d'une bataille vécue avec émotion par des humains parcourus de mille et un sentiments. La lecture reste donc un plaisir, avec de nombreuses pages remplies d'action.

On se délecte des planches absolument superbes, avec des angles de vue qui décoiffent, des dessins hyper réalistes et très détaillés. Les protagonistes mis en scène le sont avec charisme, même ceux qui ne nous paraissent pas particulièrement sympathiques, car l'auteur n'oublie jamais de mettre en avant leur humanité. Les faiblesses ou la fierté même d'un seul individu, peuvent être décisives sur le champ de bataille.

Le jeune Scipion reste quant à lui en retrait. Discret, mais décisif, il parvient par son aptitude en rhétorique et son intelligence, à influer les éléments importants. Même si aucune des forces en présence ne le remarque, c'est bien ses petites touches qui donnent à la bataille un cours complètement inattendu.

Les réactions des personnages ne sont pas toujours celles qu'on attendait, entre l'intervention de Minucius et la retraite d'Hannibal, mais elles sont toujours justifiées et montrent que le cours d'une bataille dépend de nombreux facteurs. Et comme d'habitude, l'intelligence et l'humanité sont au coeur de ce manga où la stratégie est de haut vol.

Scipion est jeune, discret et conserve pour l'instant un rôle complètement en retrait qui passe pour le rendre insignifiant, si bien qu'il demeure inaperçu chez les protagonistes du manga. Pourtant, assistant à toutes les batailles et manoeuvres d'Hannibal, mettant à profit son intelligence et sa patience, il se nourrit de ses observations, apprend de tout ce à quoi il assiste. Discrètement, à petites touches, ce personnage s'enrichit l'air de rien et on perçoit d'ores et déjà qu'il a toutes les clefs pour devenir par la suite, un protagoniste clef, ce qu'il sera forcément poru des raisons historiques.

Bien que moins surprenant que les tomes 2 et 3, qui étaient de vraies claques, ce volume demeure fidèle à la série qui est, globalement, indéniablement de haut niveau.

En bref

8
Ad Astra
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire