9
Death Note

par Suiginto le mer. 26 juin 2013 Staff

Et si vous ramassiez par hasard le cahier d'un shinigami, obtenant ainsi le pouvoir de faire mourir qui vous voulez juste en y écrivant son nom... que feriez-vous?

C'est ce qui arrive au jeune Light Yagami, étudiant ordinaire jusqu'à ce qu'il obtienne le pouvoir du fameux "death note"...

Death Note est une série qui figure d'ores et déjà parmi les classiques du genre.
Néanmoins, il développe de nombreuses originalités par rapport aux shônens habituels...!
En effet, on pourrait presque qualifier Light d'anti-héros, car s'il a tout du beau gosse extrêmement brillant, intelligent et populaire, il a sa morale bien à lui, et défend des valeurs auxquelles le lecteur n'adhèrera pas forcément. Prêt à tout pour créer son monde idéal, il décide en effet d'éliminer tous les criminels de la planète, mais ce vœu pieux va vite le conduire à tuer de plus en plus de monde...

Par ailleurs, dès ce premier tome on découvre son antagoniste, l'énigmatique "L", un détective perspicace qui travaille avec Interpol. Lui est prêt à tout pour arrêter celui qui se croit au-dessus des lois et parvient mystérieusement à tuer à distance les plus grands criminels du pays...

Ne vous attendez pas à des combats ou à de l'action pure et dure, car l'affrontement entre ces deux-là est surtout un duel d'esprit, un combat psychologique entre deux génies aux valeurs opposées. Mais quel suspense!

Alors que Light semblait intouchable, L parvient à terriblement l'ébranler, poussant notre héros dans ses derniers retranchements, jusqu'au stratagème imaginé dans le dernier chapitre...

Avec une tension permanente dans le déroulement des évènements, qui bousculent au passage nos valeurs et notre morale, on sent déjà qu'il va être difficile de choisir notre héros préféré entre ces deux personnalités extrêmes!

Suspense et retournements de situation se succèdent et l'on est obligés de reconnaître à Tsugumi Ohba un talent certain dans l'élaboration de son scénario. De l'utilisation sophistiquée du "death note" de Light aux déductions impressionnantes de L, on ne s'ennuie pas un instant et on se retrouve absolument embarqués dans l'histoire.

Enfin, l'énigmatique dieu de la mort Ryûk apporte tour à tour une ombre inquiétante sur le pouvoir du "death note", et quelques touches d'humour de par son côté décalé.

Graphiquement le trait de Takeshi Obata fait des merveilles. Les personnages sont expressifs, le découpage est dynamique, et l'aspect détaillé des décors achève de donner une portée réaliste à ce manga fantastique.

Rassemblant tous les ingrédients qu'on peut attendre d'une bonne série, avec un scénario ambitieux, original et fort, un suspense haletant, et des affrontements qui promettent pour la suite, Death Note démarre sur les chapeaux de roue et il serait difficile de ne pas être conquis par ces prémices!

En bref

9
Death Note
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire