8
Nozokiana

par Den d Ice le ven. 21 sept. 2012 Staff

Quand Kurokawa a annoncé cette licence, j'étais assez dubitatif, ce manga ne correspondant pas à la ligne éditoriale que l'on connait. C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai ouvert ce premier tome de Nozokiana...

Cette découverte m'a permis d'aller de surprises en surprises. Explications.
Première surprise : la jaquette.
Même si je me posais pas mal de questions sur cette série, avant même d'ouvrir le tome, une chose était évidente : la couverture est tout simplement superbe. Une jolie demoiselle, des couleurs chaudes, un trou de serrure en adéquation avec le thème du voyeurisme, et une autre petite surprise en enlevant la jaquette. Les éditions Kurokawa ont travaillé d’arrache-pied pour proposer une jaquette inédite, originale, cohérente et attrayante.

Seconde surprise : le graphisme
On est agréablement surpris par le style de Wakoh Honna. Son trait s'avère doux, arrondi, en adéquation avec le thème proposé. De plus, l'auteur semble connaître l'anatomie sur le bout des doigts, et propose des plans bien sympathiques, hardu à réaliser. Sans compter qu'il a un certain talent pour détailler certaines parties féminines.

Troisième surprise : un scénario
Il est évident qu'il ne faut pas s'attendre à une histoire réfléchie, sérieuse, avec de fortes intrigues. Mais ne vous attendez pas non plus à une poubelle scénaristique comme on a l'habitude de lire en lisant des hentai. D'ailleurs, pour ceux qui en doutent, Nozokiana n'est pas un hentai. Certes, on va plus loin que l'ecchi, mais le titre de Wakoh Honna a la noblesse de ne pas être estampillé "vulgaire". Revenons au scénario. Ce premier opus nous donne rapidement l'environnement et les personnages principaux, comme notre héros Tatsuhiko, qui a déjà fort affaire entre Yuri la goulue et Emiru la voyeuse. Évidemment les situations servent d'excuses pour introduire quelques phases coquines. Pour conclure sur ce point, non, c'est pas le scénario du siècle, mais ce titre a le mérite de proposer une histoire (tordue certes) qui tient la route et qui tient en haleine. Comment notre ami va t-il sortir de ce pétrin ?!

On appréciera aussi l'humour très présent. Les situations comiques sont nombreuses, plaisantes et en totale harmonie avec l'histoire qui nous est contée. Un point noir cependant, une scène de tentative de viol qui se solde, bien heureusement par un échec. A contrario on appréciera le choix de l'auteur concernant la réaction de la jeune demoiselle, suite à cet événement.

En bref, Nozokiana s'avère être une bonne surprise qui saura plaire aux fans d'ecchi et d'hentai, mais aussi à ceux qui n'ont pas l'habitude de s'essayer au genre. Un pont entre comédie romantique et lecture coquine. Une lecture légère de temps à autre ne fait pas de mal, bien au contraire !

En bref

8
Nozokiana
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire